Débats

Voir Kaboul et mourir

Photo: Archives
Sylvio Le Blanc - Collaboration spéciale

Quand les États-Unis ont quitté l’Irak en 2011, ils croyaient pouvoir compter sur une armée locale solide, qui n’avait plus rien à voir avec celle contrôlée par les sunnites au moment de l’invasion en 2003. Or, quand le groupe État islamique a décidé d’envahir une bonne partie du pays en 2014, des milliers de soldats ont fui comme des bleus.

Il se passe pour ainsi dire la même chose en Afghanistan. Depuis le départ des militaires états-uniens, bientôt achevé, des centaines de soldats de l’armée régulière afghane ont fui vers le pays voisin au nord, le Tadjikistan. Il y a fort à parier que l’élite afghane filera bientôt à l’anglaise, emportant avec elle des tonnes de billets verts détournés. La débandade complète est pour bientôt.

Après l’échec des interventions états-uniennes au Vietnam et en Irak, celui de l’Afghanistan sera confirmé sous peu. Ainsi se terminera, en queue de poisson, la plus longue guerre des États-Unis (20 ans).

Sylvio Le Blanc

Articles récents du même sujet