La commission Charbonneau

Guy Chevrette nie les allégations de Gilles Cloutier

Guy Chevrette nie les allégations de Gilles Cloutier
Photo by: La Presse Canadienne

En entrevue à l’émission 24 heures en 60 minutes, à RDI, l’ex-ministre péquiste Guy Chevrette a nié avoir «magouillé» avec l’ex-organisateur politique Gilles Cloutier.

Gilles Cloutier avait soutenu lors de son passage devant la commission Charbonneau, qu’un ami de l’ancien ministre des Transports péquiste lui avait demandé un pot-de-vin pour obtenir un important contrat dans Lanaudière.

À l’été 2000, le ministère prévoyait investir 22 M$ pour construire un tronçon de 31 km pour relier Saint-Donat et Val-des-Lacs, en passant par le parc Tremblant. M. Cloutier a expliqué qu’il a réussi à écarter un consortium formé notamment par la firme Génivar et un proche d’Yves Paquin, maire de Saint-Donat.

M. Cloutier a affirmé que Gilles Beaulieu, «grand ami» du ministre Chevrette, lui a demandé 100 000$ pour remporter le contrat. Il a honoré le premier versement de 25 000$, mais il ignore toujours si Roche à payé la balance. Il a par contre garanti que jamais il n’avait parlé de «sous» avec le ministre.

«C’est un mythomane et menteur compulsif. Je nie tout ce qu’il dit», a répliqué M. Chevrette à RDI. Il souhaite aussi que des accusations de parjure soient déposées contre Gilles Cloutier sinon il pourrait demander au procureur général du Québec d’intervenir.

Rappelons que la commission a refusé d’accorder le statut de participant à Guy Chevrette. Un tel statut permet d’avoir un avocat à la commission, qui peut alors contre-interroger les témoins. La Commission Charbonneau a rejeté toutes les requêtes touchant l’ex-ministre. Il sera toutefois bel et bien entendu par la commission, mais plus tard.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *