Publications spécialisées
11:56 18 février 2020 | mise à jour le: 18 février 2020 à 11:56

Vous pensez acheter une maison prochainement? Voici comment vous y préparer dès maintenant

Publications Spécialisées
Bien préparer l’achat d’une maison se révèle crucial pour alléger le stress financier. ISTOCK

L’achat d’une maison ça se planifie

Vous pensez acheter une maison au cours des six ou douze prochains mois? Vous pouvez franchir plusieurs étapes dès maintenant pour y arriver avec succès. Un sondage de la TD révèle que les plus importantes préoccupations reliées à l’achat d’une maison comprennent : la hausse des taux d’intérêt (58 p. cent), la crainte  de s’appauvrir (49 p. cent), la stabilité du couple ou du travail (43 p. cent), la perspective d’un changement de style de vie (42 p. cent) et la capacité de payer les versements hypothécaires mensuels (39 p. cent).

La première étape consiste à bien planifier votre achat et à avoir une idée très claire de ce qui est à votre portée afin d’établir un budget adéquat. « Vous devez évaluer comment votre style de vie et vos autres obligations financières affecteront le montant de votre hypothèque et vous assurer que vous n’aurez aucun problème à effectuer vos versements hypothécaires, et ce même si les taux d’intérêt venaient à grimper », explique Mme Annie Campoli, vice-présidente associée, spécialiste hypothécaire mobile à la TD.

Bien entendu, d’autres coûts doivent être considérés. « En plus des versements hypothécaires continus, des taxes, des frais d’entretien et de services publics, il est important d’envisager tous les coûts initiaux qui s’ajoutent à votre mise de fonds », signale Mme Campoli. Plusieurs de ces frais sont non récurrents et ne sont exigés qu’à l’achat, par exemple, le levé d’arpentage, les frais d’inspection, les droits de cession immobilière, les ajustements aux coûts des services publics ainsi que les frais de notaire, juridiques, d’assurance-titre et de déménagement.

Puis, il s’avère important de prévoir une marge de sécurité dans votre budget afin d’être prêt à assumer les dépenses imprévues. « Planifiez et assurez-vous de réunir un fonds d’urgence, ou de conserver une partie de vos épargnes, pour couvrir vos frais de subsistance, y compris les coûts d’hébergement pour au moins quelques mois, au cas où un événement vous empêcherait de travailler ou que vous perdiez votre emploi », recommande Mme Campoli.

Il est souvent sage de demander conseil à un spécialiste en immobilier ou à un conseiller financier afin de comprendre comment budgéter toutes ces variables. Ces personnes peuvent non seulement vous aider à déterminer vos besoins, mais elles peuvent aussi se révéler d’un grand soutien si jamais vous éprouviez des difficultés à vous acquitter de vos obligations financières après l’achat.

Pour réellement tester vos limites financières, Mme Campoli suggère de programmer un transfert automatique de fonds correspondant à la différence entre vos coûts d’hébergement actuels et ceux de votre prochaine hypothèque dans un CELI, ou un autre compte d’épargne à intérêt élevé, pendant quelques mois avant l’achat. Ceci vous fera réaliser l’impact de ces mensualités sur votre niveau de vie et vous permettra de gonfler votre mise de fonds.

N’oubliez pas d’utiliser les outils en ligne pour vous aider à évaluer vos besoins. « Des outils comme le Calculateur d’accessibilité hypothécaire TD permet aux acheteurs potentiels de déterminer le genre de maison qu’ils peuvent se permettre après avoir pris en considération les fonds propres, la mise de fonds, les dépenses mensuelles, le paiement des dettes et les épargnes dans leur ensemble, explique Mme Campoli. Un spécialiste ou conseiller hypothécaire peut aussi vous aider à évaluer vos objectifs et à élaborer un plan d’achat de maison correspondant à vos besoins spécifiques. »

Apprenez-en plus concernant l’accès à la propriété et sur comment trouver le produit hypothécaire qui vous conviendra sur td.com

Articles similaires