Publications spécialisées
11:51 9 avril 2020 | mise à jour le: 9 avril 2020 à 11:55 temps de lecture: 8 minutes

On protège aussi sa santé mentale!

Publications Spécialisées

Vous vous sentez stressé, anxieux ou déprimé? Les conseils suivants vous permettront d’affronter sainement les événements entourant l’épidémie du coronavirus COVID-19 au Québec.

La pandémie du coronavirus (COVID-19) qui se déroule actuellement ainsi que les mesures inédites de prévention qui y sont liées représentent une réalité inhabituelle à laquelle il peut être particulièrement difficile de vous adapter. Pour certaines personnes, ces mesures peuvent fragiliser une situation déjà difficile pour des raisons notamment familiales, financières ou sociales.

Un événement de cette envergure peut ainsi avoir des conséquences sur votre santé physique, mais également sur votre santé mentale, en générant du stress, de l’anxiété ou de la déprime. Il existe pourtant des moyens à votre portée afin de mieux gérer ces réactions.

La plupart des gens arriveront à s’adapter à la situation, mais il demeure important que vous restiez attentif à vos besoins. N’hésitez pas à prendre les moyens nécessaires pour vous aider.

Si vous êtes un proche d’une personne ayant des incapacités, vous êtes invité à porter une attention particulière aux différents signes de stress, de dépression ou d’anxiété chez ces personnes lorsqu’elles ne peuvent les exprimer clairement.

 Comment cela se manifeste-t-il?

Sur le plan physique 

·       Maux de tête, tensions dans la nuque

·       Problèmes gastro-intestinaux

·       Troubles du sommeil

·       Diminution de l’appétit

Sur les plans psychologique et émotionnel 

·       Inquiétudes et insécurité

·       Sentiment d’être dépassé par les événements

·       Vision négative des choses ou des événements quotidiens

·       Sentiments de découragement, de tristesse, de colère

Sur le plan comportemental 

·       Difficultés de concentration

·       Irritabilité, agressivité

·       Isolement, repli sur soi

·       Augmentation de la consommation d’alcool, de drogues et de        médicaments

Comment bien s’adapter à la situation ?

En période d’isolement préventif, prenez soin de vous. Gardez contact avec vos proches par téléphone ou par le Web.  Soyez attentif à vos émotions, et parlez-en à une personne de confiance, tout en observant les mesures de distanciation recommandées. Parlez avec un ou une amie ou demandez de l’aide quand vous vous sentez dépassé : ce n’est pas un signe de faiblesse, c’est vous montrer assez fort pour prendre les moyens de vous en sortir. La pratique d’une activité physique vous permettra également d’éliminer les tensions.

Pour diminuer le stress, accordez-vous des moments de plaisir, que ce soit en écoutant de la musique ou en prenant un bain chaud. Vous pourrez ainsi mieux traverser ces moments difficiles, en misant sur vos forces personnelles.

 Quoi faire en cas de détresse ?

Le prolongement de cette situation inhabituelle pourrait aggraver vos réactions émotionnelles. Vous pourriez par exemple ressentir une plus grande fatigue, des peurs envahissantes, avoir plus de difficulté à accomplir vos tâches quotidiennes ou développer une crainte excessive de contagion. Portez attention à ces signes et communiquez aussi tôt que possible avec les ressources vous permettant d’obtenir de l’aide.

Vous avez des inquiétudes financières ?

L’augmentation du stress lié à l’insécurité financière peut aussi entrer en ligne de compte en situation de pandémie. En effet, les pertes de revenus ou d’emplois sont une grande source d’anxiété chez les personnes, notamment lorsqu’il est question de mesures d’isolement. Dans ces cas particuliers, consultez les sites existants, notamment le site officiel du gouvernement du Québec : Québec.ca/coronavirus, où vous trouverez des mesures d’aide en place, ou de manière plus générale, pour trouver de l’aide dans le milieu communautaire, consultez : esantementale.ca

Comment aider les enfants et les adolescents à gérer leurs inquiétudes?

Comme pour vous, les enfants et les adolescents peuvent être inquiets devant les événements exceptionnels que cette pandémie provoque. Ne comprenant pas toujours l’information qui circule, ils peuvent eux aussi être grandement affectés. Les réactions varient d’un enfant à l’autre. Soyez à l’écoute de leurs craintes et de leur besoin d’être rassurés en les laissant s’exprimer dans leurs mots.

Répondez avec bienveillance à leurs réactions, écoutez leurs inquiétudes et donnez-leur encore plus d’amour et d’attention. Si possible, donnez-leur l’occasion de jouer et de se détendre.

Les signes de stress chez votre enfant :

  • Il a des troubles du sommeil;
  • Il présente des inquiétudes (veut se faire prendre, pose des questions);
  • Il a des douleurs physiques (maux de ventre);
  • Il a un comportement plus agité (contestation);

Quoi faire?

  • Gérez vos émotions (au besoin, retirez-vous quelques minutes dans un milieu isolé, la salle de bain par exemple, pour retrouver votre calme);
  • Enseignez-lui les consignes d’hygiène;
  • Rassurez-le et passez du temps avec lui;
  • Faites-le participer aux tâches de prévention domestique.
  • Conservez autant que possible vos habitudes et vos horaires ou veillez à en créer de nouveaux, pour jouer et vous détendre en toute sécurité.

Les signes chez l’adolescent :

  • Il est inquiet pour sa santé et celle de ses proches;
  • Il ne se sent pas touché par la situation ou bien il en minimise les risques;
  • Il ne veut plus s’adonner à ses activités préférées;
  • Il éprouve des troubles du sommeil, montre un changement dans son appétit (trop ou pas assez);
  • Il a envie de consommer de l’alcool, des drogues;
  • Il est agressif, irritable, il refuse de respecter les consignes de santé publique.

Quoi faire?

  • Vérifiez s’il comprend bien la situation et rectifiez l’information dont il dispose;
  • Ne minimisez pas la situation;
  • Évitez les discours moralisateurs;
  • En cas d’incertitude pour répondre à ses questions, informez-vous et apportez-lui des réponses dès que possible ou invitez-le à consulter une ligne d’aide et de soutien téléphonique.

Gestion du temps à la maison ou en situation de télétravail

  • Accordez quelques moments par jour à des activités en famille : jouer à des jeux de société, lire un livre, faire une promenade en respectant les mesures de distanciation sociale, etc.;
  • Profitez de la sieste des plus petits pour effectuer les échanges à distance avec les collègues;
  • Invitez les enfants à « travailler » eux aussi en dessinant, en lisant ou en faisant des activités éducatives;
  • Invitez les plus grands à superviser les jeux des plus petits;
  • Répartissez entre les parents le temps passé avec les enfants.

Autres mesures vous permettant de mieux gérer votre stress ou votre anxiété en famille

Bien qu’il soit important de vous informer correctement, limitez le temps passé à chercher de l’information au sujet de la COVID-19 : une surcharge d’information pourrait augmenter votre stress, votre anxiété ou votre état de déprime.

Utilisez les informations dont vous avez besoin afin de préparer les prochaines étapes. Planifiez la mise à jour des informations à des temps spécifiques, une ou deux fois par jour.

Évitez les nouvelles sensationnalistes et les sources d’information douteuses. Cela vous permettra de distinguer les faits des rumeurs. Concentrez-vous sur les faits, en vue de mieux contrôler vos inquiétudes.

En tout temps, faites appel à des ressources fiables, comme le site officiel du gouvernement du Québec : Québec.ca/coronavirus

Ressources

En cas de stress, d’anxiété ou de déprime liés à la progression de l’épidémie actuelle au Québec, vous pouvez composer le 418 644-4545, 514 644-4545, le 450 644-4545, le 819 644-4545 ou le 1 877 644-4545 (sans frais) ailleurs au Québec. Vous pourrez alors obtenir plus d’information et être dirigé vers des professionnels en intervention psychosociale qui vous offriront du soutien et des conseils, selon vos besoins.

Pour les personnes sourdes ou malentendantes, veuillez composer le 1 800 361-9596 (sans frais).

Pour mieux gérer l’inquiétude :

Pour mieux gérer son temps en famille :

Lignes d’écoute pour les personnes en détresse psychologique :

  • Regroupement des services d’intervention de crise au Québec :
    centredecrise.ca/listecentres: offre des services 24/7 pour la population en détresse;
  • Tel-Aide : Centre d’écoute offert 24/7 aux gens qui souffrent de solitude, de stress, de détresse ou qui ont besoin de se confier : 514 935-1101;
  • Écoute entraide : Organisme communautaire qui soutient les personnes aux prises avec de la souffrance émotionnelle : 514 278-2130 ou 1 855 EN LIGNE;
  • Service d’intervention téléphonique 1 866 APPELLE (277-3553).

Articles similaires