Ahuntsic-Cartierville
16:33 3 octobre 2019

Sault-au-Récollet : un quartier patrimonial divisé

Sault-au-Récollet : un quartier patrimonial divisé
Photo: Archives/Métro MediaLes riverains de l'église de la Visitation votent à Ahuntsic-Cartierville.

Certains résidents du vieux village du Sault-au-Récollet ne savent plus à quel député se vouer. Pour cette élection fédérale, à cause d’un découpage électoral réalisé au cordeau, une partie de ce quartier vote dans la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville et une autre dans Bourassa.

«Comme résident récent du Sault-au-Récollet, j’ai été étonné de constater que le village patrimonial est scindé en deux circonscriptions par l’avenue Papineau», indique Jocelyn Duff. Cet architecte très actif dans son quartier agit beaucoup pour la protection du patrimoine historique du vieux village.

Ce redécoupage a été mis en vigueur pour l’élection de 2015. On avait alors retiré de Bourassa une partie de Rivière-Des-Prairies et ajouté cette partie du Sault-Au-Récollet.

Maison du meunier
les riverains de la maison du meunier votent à Bourassa. Photo : Archives/Métro Media

L’enjeu patrimonial

Le Sault-au-Récollet est le secteur significatif de ce qui est appelé le Vieux Montréal du Nord. Il comprend les vieilles maisons témoins de l’histoire notamment deux vieilles bâtisses du 18e siècle devenues musées, la maison du Meunier et la maison du Pressoir. Celles-ci sont dans la circonscription fédérale de Bourassa. L’église de la Visitation et le cimetière sont quant à eux dans Ahuntsic-Cartierville.

Aux plans municipal et provincial, tout le village reste uni et tout son patrimoine est classé. Il est dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville ou dans la circonscription de Maurice-Richard.

Cette singularité laisse le sentiment d’une unité divisée chez certains résidents. Isabelle Aubut, considère dans un courriel adressé au journal le Courrier Ahuntsic que son quartier n’est tout simplement pas représenté au fédéral.

«Qu’est-ce qui sera fait pour que les gens du Sault-au-Récollet puissent savoir qui sont leurs candidats fédéraux et ce qu’ils présentent comme projets ? Nous ne sommes pas électeurs du comté, pourtant notre journal de quartier est toujours celui de notre arrondissement : Ahuntsic-Cartierville.»

Un meilleur engagement demandé

Martin Desmarais, un autre citoyen actif du Sault-au-Récollet n’a pas voulu rester les bras croisés. Il a invité les candidats à l’élection fédérale dans Bourassa à se rendre dans ce quartier.

« Il est vrai que le Sault-au-Récollet a une réalité particulière dans le comté de Bourassa, explique le député sortant de Bourassa et candidat pour le Parti libéral, Emmanuel Dubourg. Les enjeux qu’on retrouve dans Montréal-Nord ne sont pas les mêmes enjeux que l’on retrouve dans le Sault. » S’il est réélu, il s’engage à passer plus de temps auprès de ces électeurs et se dit « à l’aise » avec un potentiel redécoupage.

«J’ai eu une réponse positive de Emmanuel Dubourg, dit M. Desmarais. Le candidat du Parti populaire du Canada m’a également appelé. Sinon j’attends les réponses des autres.»

Il considère que cette division du quartier en deux est une aberration, comme celle qui prévalait pour Cartierville avant 2015. Les résidents de ce secteur votaient avec les électeurs de Saint-Laurent. Les électeurs de Sault-au-Récollet ne représentent qu’environ 10% de l’électorat de Bourassa.

Il espère que la situation sera corrigée. «Je ne sais pas ce que je peux faire, mais après les élections, je vais me renseigner pour voir comment nous mobiliser pour que tout le Sault-au-Récollet vote dans Ahuntsic-Cartierville», dit-il.

En attendant, il souhaite que les députés fédéraux travaillent main dans la main pour répondre aux attentes des citoyens de ce quartier.