Élections américaines
12:33 14 septembre 2020 | mise à jour le: 18 septembre 2020 à 00:02 temps de lecture: 5 minutes

Campagne 2020: les dommages du livre de Woodward sont-ils terminés?

Campagne 2020: les dommages du livre de Woodward sont-ils terminés?
Photo: Cliff Owen/AP PhotoLe journaliste Bob Woodward en 2017

MIAMI — Les campagnes présidentielles évoluent à pleine vapeur. Voici quelques éléments à surveiller cette semaine.

Jour avant l’élection générale: 50

Jours avant le premier débat présidentiel: 15

___

LA TRAME DE FOND

Le président Donald Trump se démène pour laisser derrière lui une autre mauvaise semaine après les révélations selon lesquelles il a minimisé la menace du coronavirus tout au long du printemps, même s’il saisissait la gravité de la situation. Le démocrate Joe Biden et ses alliés se sont emparés de la question, bien que de nouveaux signes indiquent que des partisans potentiels, en particulier dans la communauté latino-américaine, restent peu enthousiastes face à la candidature de M. Biden.

Pendant ce temps, alors que le vote anticipé commence dans des États clés, M. Trump se lance dans un programme de voyage agressif soutenu par une armée de solliciteurs sur le terrain. Les démocrates, en revanche, continuent de faire une grande partie de leur sensibilisation des électeurs sur Internet.

Au même moment, un autre milliardaire intervient pour aider M. Biden.

___

LES GRANDES QUESTIONS

Combien de dommages supplémentaires Woodward peut-il faire?

Cela peut sembler être une nouvelle ancienne, mais le nouveau livre de Bob Woodward doit sortir officiellement mardi. La publication s’accompagnera de davantage de rondes de publicité qui garantiront que des révélations accablantes sur le leadership de M. Trump pendant la pandémie — entre autres questions — continueront de rejoindre de larges pans de l’électorat.

L’équipe Trump s’inquiétait déjà de sa position auprès des électeurs plus âgés dans certains États, en grande partie à cause de sa réponse chaotique à cette menace dévastatrice pour la santé publique. La dernière chose dont le président républicain a besoin, sept semaines avant le jour des élections, est qu’on rappelle continuellement aux électeurs qu’il a intentionnellement minimisé la dangerosité du coronavirus.

Le nombre de morts approche les 200 000 Américains, même si, il y a à peine cinq mois, M. Trump avait prédit qu’entre 50 000 et 60 000 mourraient en fin de compte.

Les démocrates vont-ils commencer à frapper aux portes?

Un nombre croissant de démocrates dans les États clés craignent que les républicains aient un avantage dans les jours de clôture des élections en raison de leur volonté de se présenter aux portes des électeurs. L’équipe de M. Biden continue de résister à la sollicitation en personne en raison de la pandémie, préférant compter sur internet pour solliciter et mobiliser les électeurs démocrates.

Quelle est la gravité du problème latino de Biden?

Un seul sondage suggérait la semaine dernière que M. Biden pourrait être moins populaire qu’on s’y attendait parmi les Latinos de Floride, mais nous avons parlé à plusieurs dirigeants latino-américains de premier plan et à des électeurs de base qui rapportent que les problèmes de M. Biden pour dynamiser ce bloc électoral diversifié sont réels.

L’équipe Biden a des atouts ailleurs qui pourraient compenser tout déficit potentiel — en particulier parmi les électeurs plus âgés, les banlieues et les Afro-Américains — mais tout problème lié au groupe démographique ayant la croissance la plus rapide du pays devrait être alarmant. Le problème de M. Biden est peut-être plus apparent en Floride, mais les Latinos représentent un bloc électoral important dans d’autres États de premier plan tels que l’Arizona, la Pennsylvanie et même le Wisconsin.

De nombreux Latinos s’empressent de dire que la rhétorique et les actions de M. Trump sont odieuses, mais ils disent aussi que M. Biden ne leur a pas proposé grand-chose d’excitant. Sur plusieurs questions telles que les expulsions, la sécurité aux frontières et les soins de santé, M. Biden a été à la droite de ses anciens rivaux présidentiels démocrates plus libéraux. En outre, certains signes montrent que les Latinos sont particulièrement sensibles à l’attention accordée par M. Trump à la violence liée aux manifestations et aux fausses accusations selon lesquelles M. Biden est un socialiste.

M. Biden sera en Floride mardi. M. Trump, quant à lui, a passé une partie de son dimanche à courtiser des Latinos au Nevada. Il fait campagne en Arizona lundi.

Les millions de Bloomberg feront-ils une différence?

Au cas où les gros chiffres de la publicité politique vous laisseraient indifférents, nous avons pensé fournir un contexte à l’engagement du milliardaire new-yorkais Michael Bloomberg de dépenser au moins 100 millions $ US en Floride pour aider M. Biden.

S’il devait passer de la parole aux actes, et l’histoire suggère que c’est ce qu’il fera, l’investissement publicitaire de M. Bloomberg dépassera les réserves publicitaires combinées en Floride des deux campagnes présidentielles et de tous leurs comités d’action politique, qui ont engagé un total de 82,4 millions $ US au cours des sept prochaines semaines, selon la firme Kantar / CMAG.

Il n’y a pas d’État en jeu plus dispendieux sur la carte en 2020, et il n’y a pas d’État plus important pour la réélection de M. Trump que la Floride. Les sondages suggèrent que MM. Trump et Biden y sont au coude à coude.

Steve Peoples, The Associated Press


Articles similaires