Élections américaines
21:06 20 octobre 2020 | mise à jour le: 24 octobre 2020 à 00:06 temps de lecture: 3 minutes

Trump met fin à une entrevue acrimonieuse et ne se prépare pas au débat

Trump met fin à une entrevue acrimonieuse et ne se prépare pas au débat
President Donald Trump leaves the Oval Office as he walks to board Marine One at the White House in Washington, Tuesday, Oct. 20, 2020, for a short trip to Andrews Air Force Base, Md., and then on to Erie, Pa. for a campaign rally. (AP Photo/Andrew Harnik)

WASHINGTON — Donald Trump a brusquement mis fin à son entrevue à l’émission «60 Minutes» du réseau CBS, qui doit être diffusée dimanche.

L’entrevue du président américain avec la journaliste Lesley Stahl s’est conclue sur une note acrimonieuse, mardi, selon une source qui n’était pas autorisée à s’exprimer publiquement sur le sujet.

Dans un message publié sur Twitter, le président a déclaré que son entretien avec Mme Stahl était «FAUX et BIAISÉ». Il a également menacé de faire publier par la Maison-Blanche un compte-rendu de l’entrevue avant qu’elle ne passe à l’antenne.

M. Trump a encore évité de se préparer formellement au dernier débat présidentiel de jeudi, à Nashville, qui pourrait représenter sa dernière et meilleure chance d’inverser la tendance de la présente campagne électorale.

Il est à la traîne dans les intentions de vote dans la plupart des États clés, alors qu’il espère pouvoir revenir de l’arrière et répéter sa victoire surprise de 2016. Également désavantagé sur le plan du financement pour ses publicités, M. Trump mise de plus en plus sur ses rassemblements de campagne pour faire passer son message et s’assurer que ses partisans se rendent aux urnes en grand nombre.

Après trois semaines de disputes sur le format et la structure de la joute, la Commission sur les débats présidentiels a dévoilé de nouvelles règles destinées à réduire les interruptions chaotiques qui ont accablé le premier face-à-face Trump-Biden le mois dernier.

L’équipe de campagne républicaine souhaite que le débat soit davantage axé sur la politique étrangère, qu’elle considère comme un point fort du bilan du président sortant.

Cette fois, MM. Trump et Biden verront leur micro coupé pendant deux minutes, le temps que leur adversaire réponde à chacune des questions du débat. Ils ne seront pas mis en sourdine lorsque les six sujets abordés feront l’objet d’une discussion ouverte.

Joe Biden, qui avait enregistré sa propre interview avec «60 Minutes» la veille, ne devait participer à aucun événement public mardi ou mercredi. Il est resté discret sur sa préparation à l’approche du débat, disant seulement se concentrer sur des déclarations passées de M. Trump à propos de questions clés. Les conseillers démocrates voient dans ce débat final une occasion de discuter de politique étrangère, qu’eux aussi considèrent comme l’une des forces de leur candidat.

Zeke Miller, Will Weissert et Jonathan Lemire, The Associated Press

Articles similaires