ÉLECTIONS - BOURRASSA

Emmanuel Dubourg: vivre et faire vivre le rêve canadien

Emmanuel Dubourg: vivre et faire vivre le rêve canadien

En 1974, Emmanuel Dubourg immigre au Canada et s’installe à Montréal-Nord grâce à un programme pour les nouveaux arrivants haïtiens mis en place par Pierre-Elliott Trudeau. 45 ans plus tard, M. Dubourg est député sortant de Bourassa dans l’équipe de Trudeau fils et croit être un modèle de réussite pour sa circonscription.

« Il y a un destin dans tout cela. Quand j’étais jeune, j’ai eu ma citoyenneté canadienne et j’ai reçu un certificat du député fédéral de l’époque, Carlo Rossi. Maintenant, c’est moi qui les signe. Pour moi, c’est ça le rêve canadien. »
Après avoir fait ses études en comptabilité à l’UQAM, Emmanuel Dubourg est nommé ambassadeur comptable. Il travaille à l’agence du revenu du Canada, puis comme enseignant au cégep et à l’université.

S’il est d’avis que son parcours en comptabilité facilite son travail de député, en raison de ses connaissances des lois fédérales, c’est un motif plus humain qui l’a dirigé vers la politique. « Quand on est dans l’enseignement, chaque année, on rencontre des gens et ensuite ils nous disent comment on les a aidés, indique-t-il. C’est ce contact avec les gens qui m’a fait sentir ce besoin de faire de la politique. »

Familles, logements, aînés

Ayant grandi dans Bourassa M. Dubourg peut facilement s’identifier à la jeunesse du quartier, qu’il considère d’ailleurs comme une priorité. « Je veux donner la chance à tous de réussir, affirme-t-il. Je me vois comme un modèle pour ces jeunes. »

Dans un cadre plus large, il souhaite améliorer la situation économique des familles. Il souligne une politique importante de son gouvernement sortant. « 9 M$ par mois sont alloués aux familles de Bourassa. L’allocation familiale est notre mesure phare. »

S’ajoutent à cela des priorités de soutien aux aînés pour que ceux-ci « vivent dans la dignité » et de l’accès au logement abordable.

M. Dubourg est convaincu que son parti et lui sont « les mieux placés pour répondre aux aspirations des gens dans Bourassa » en raison des « réalisations du gouvernement libéral depuis 2015 ».

Du provincial au fédéral

C’est à l’Assemblée nationale du Québec que M. Dubourg a fait ses premiers pas en politique. Approché par le Parti libéral du Québec pour les élections de 2007, il est élu député de Viau, puis réélu en 2008 et 2012.

En travaillant dans Viau, il partage une partie de son territoire avec la circonscription fédérale de Papineau, ce qui le fait côtoyer Justin Trudeau.

En 2013, le nouveau chef du Parti libéral demande à Emmanuel Dubourg d’être candidat à la succession de Denis Coderre dans Bourassa. M. Dubourg accepte, puis est élu après une bataille avec le NPD qui s’annonçait plus serrée.