ÉLECTIONS - SAINT-LAURENT

Élections fédérales: l’historique et les enjeux de Saint-Laurent

Élections fédérales: l’historique et les enjeux de Saint-Laurent
Photo: Montage - Laurent LavoieLe territoire laurentien est parsemé depuis quelques semaines de pancartes des différents partis.

La campagne électorale bat son plein à travers le pays depuis la dissolution du Parlement à la mi-septembre. Les candidats croiseront le fer sur les enjeux touchant la circonscription de Saint-Laurent lors de débats organisés dans les établissements scolaires locaux.

Les libéraux tenteront de garder leur château fort laurentien, qui comptait Cartierville avant le redécoupage de 2013.

Stéphane Dion, qui a tiré sa révérence en 2017 après un remaniement ministériel, avait remporté huit élections consécutives. Son départ avait forcé la tenue d’une élection partielle.

L’investiture pour trouver un successeur à M. Dion a été mouvementée, alors que la candidature du maire de Saint-Laurent Alan DeSousa avait été bloquée par les hautes instances du Parti libéral du Canada (PLC). Devant notamment Yolandes James et la députée provinciale actuelle Marwah Rizqy, c’est l’enseignante Emmanuella Lambropoulos qui est sortie gagnante.

Celle-ci a ensuite fait son entrée aux Communes en récoltant environ 60% des voix.

Enjeux

La protection de l’environnement risque d’être au cœur de l’élection.

Les nombreux vols de nuit des avions à l’aéroport Montréal-Trudeau, de juridiction fédérale, causent toujours des irritants aux citoyens vivant à proximité.

Plusieurs réclament un meilleur encadrement de la production de polluants émanant des avions, tant atmosphériques que sonores, ainsi qu’un couvre-feu.

La protection des espaces verts retient aussi l’attention. À quelques pas de l’aéroport se trouvent de larges espaces verts propriétés du gouvernement fédéral. On y retrouve une faune importante ainsi qu’une multitude de milieux humides.

En économie, les candidats accorderont une attention particulière à la visibilité des nombreux commerces établis à Saint-Laurent.

Les électeurs seront appelés à se prononcer le 21 octobre.

Survol en chiffres

Les projections statistiques penchent largement en faveur du Parti libéral, qui récolterait 60% des voix si les élections se tenaient le 27 septembre, selon le site Web 338Canada. Dans les dernières années, le vote libéral s’est renforcé. De 2011 à 2015, les appuis au PLC ont bondi de près de 20%, passant de 43% à 62%.

Résultats 2017

  • Emmanuella Lambropoulos (PLC) 59,1%
  • Jimmy Yu (PCC): 19,5%
  • Daniel Green (Parti Vert): 8%
  • Mathieu Auclair (NPD): 7,8%
  • William Fayad (BQ): 4,9%
  • Chinook Blais-Leduc (Rhinocéros): 0,7%

Candidats annoncés

  • Emmanuella Lambropoulos, PLC (sortante)
  • Richard Serour, PCC
  • Georgia Kokotsis, Parti vert
  • Christopher Mikus, Parti populaire du Canada
  • Miranda Gallo, NPD
  • Thérèse Miljours, BQ
  • Ginette Boutet, Parti marxiste-léniniste