ÉLECTIONS - SAINT-LAURENT

La dernière semaine de la campagne électorale à Saint-Laurent, en bref

La dernière semaine de la campagne électorale à Saint-Laurent, en bref
Photo: Montage - Laurent LavoieLe territoire laurentien est parsemé depuis quelques semaines de pancartes des différents partis.

Nouveau parti démocratique

Après un lancement de campagne un peu tardif, Miranda Gallo fait sentir sa présence dans la circonscription de Saint-Laurent. Au même titre que les candidates libérale et verte, la néo-démocrate était d’un événement du Forum musulman canadien (FMC). Des citoyens ont pu également faire sa connaissance alors qu’elle visitait quelques cafés de Saint-Laurent.

Parti conservateur

Le candidat conservateur Richard Serour se fait plutôt discret en cette campagne électorale, du moins sur les réseaux sociaux.

M. Serour était des invités de l’événement qui célébraient le 10e anniversaire de l’Association de Fujian, où il a eu l’occasion de rencontrer des gens d’affaires de la communauté chinoise.

Parti libéral

La députée sortante libérale Emmanuella Lambropoulos multiplie les sorties à quelques jours du jour de scrutin. L’ex-enseignante est allée faire un tour sur le campus du Collège Vanier. Mme Lambropoulos était aussi d’un déjeuner avec l’organisme Mouvement du Futur Montréal.

Parti vert

La cheffe du Parti vert Elizabeth May a profité de son passage à Montréal pour rencontrer la candidate de Saint-Laurent Georgia Kokotsis et son équipe de bénévoles.

Débat

Un débat électoral du Comité des organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL) qui était prévu la semaine dernière a dû être annulé. L’organisme a comme tradition d’en organiser chaque élection, tant au niveau fédéral, provincial que municipal. Seules les candidates de Parti vert et du Parti libéral avaient répondu présentes.

Faute de disponibilités des candidats et de locaux, le cégep de Saint-Laurent a lui aussi dû annuler un débat plus tôt dans la campagne.