Présentation des candidats dans Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Soeurs

Présentation des candidats dans Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Soeurs

Qui sont les candidats à l’élection fédérale dans la circonscription de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Sœurs ? En quelques lignes, prenez connaissance de leur parcours, leurs priorités pour la circonscription et leurs loisirs en dehors de la vie politique.

Nadia Bourque

  • Bloc Québécois
  • 38 ans
  • Orthopédagogue, à la Commission scolaire Marie-Victorin-CSMV (page officielle)
  • Baccalauréat en enseignement/adaptation scolaire
  • Elle parle le français et l’anglais
  • Maman d’un petit garçon de 7 ans, elle en est à sa première expérience comme candidate en politique.
  • Sa priorité est de bloquer le déploiement du pipeline d’Énergie-Est.
  • En dehors du travail, elle pratique le camping, le vélo et le ski alpin.

Liana Canton Cusmano

 

  • Parti Vert du Canada
  • 24 ans
  • Écrivaine
  • Baccalauréat en anglais, Université McGill
  • Parle anglais, français, italien
  • Écrivain, cinéaste qui a grandi à Montréal au sein d’une grande famille italienne. Champion de Slam de Montreal en 2018 et 2019 et finaliste au Championnat national de slam individuel à Vancouver.
  • En tant que jeune personne Queer et non-binaire, habitant un quartier aux prises avec la gentrification, ses priorités sont le logement social, l’environnement.
  • Soccer, cyclisme et voyages.

Michael Forian

  • Parti conservateur du Canada
  • Âge: 25 ans
  • Il est conseiller auprès du Forum économique international des Amériques (FEIA), un organisme à but non lucratif réunissant des dirigeants mondiaux concernant les grands enjeux économiques de l’heure.
  • Langues parlées : Français, anglais, un peu de polonais et ukrainien, langues de ses grands-parents.
  • Célibataire, il habite au centre-ville de Montréal.
  • Journaliste, il a été aussi chroniqueur de CTV News Channel. Il était responsable du contenu à CJAD 800. Il a été conseiller politique auprès d’élus du gouvernement Couillard dont le ministre des Affaires autochtones et président de l’Assemblée nationale du Québec. Il a été conseiller au comité des relations gouvernementales du Secrétariat aux relations avec les Québécois d’expression anglaise.
  • M. Dorian veut établir un plan d’action avec les résidents de l’Île-des-Sœurs sur les moyens d’atténuer le trafic avec la démolition de l’ancien pont Champlain. Ses priorités sont le financement d’infrastructures sportives et scolaires sur l’Île-des-Sœurs et la lutte contre le déversement d’eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent et la baisse des impôts pour les familles et individus.
  • Parmi ses temps libres, quand il n’est pas sur le terrain à la rencontre des citoyens, il aime pratiquer le curling. Il a déjà remporté deux fois le championnat de curling de l’Association d’athlétisme du Grand Montréal.

Jean Langlais

  • Parti populaire du Canada
  • 63 ans
  • Président d’un studio d’enregistrement de musique et vidéo
  • Executive MBA réalisé en Allemagne
  • Langues parlées : Français, anglais, allemand et un peu d’espagnol.
  • Père de deux enfants de 30 et 34 ans, il habite le Vieux-Montréal.
  • Il en est à sa première expérience politique
  • Enjeux : Liberté d’expression, économie et immigration.
  • À l’extérieur de votre travail, il pratique la plongée sous-marie, pilote des Piper 2. Il se détend grâce à la randonnée pédestre et en jouant de la musique dont du piano et guitare.

Marc Miller

  • Marc Miller
  • Parti libéral du Canada
  • 46 ans
  • Études en droit et en sciences politiques à l’Université McGill et à l’Université de Montréal.
  • Langues parlées : Anglais, Français, Suédois
  • Marié et père de trois enfants qui habite à Ottawa. Il a été élu député fédéral de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Sœurs pour la première fois en octobre 2015. Il a été président du Caucus libéral du Québec, membre du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international et du Sous-comité des droits internationaux de la personne, avant d’être nommé successivement secrétaire parlementaire du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités puis secrétaire parlementaire de la ministre des relations Couronne-Autochtones.
  • Les enjeux de la prochaine élection sont l’environnement, l’économie et le logement abordable.
  • Durant ses loisirs, il pratique l’apiculture, s’entraîne à la boxe, joue dans l’équipe de hockey des parlementaires au poste de gardien de but et apprend Kanien’kéha.

Sophie Thiébault

  • Nouveau parti démocratique (NDP)
  • 48 ans
  • Organisatrice communautaire
  • Diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S) en économie sociale à l’UQAM.
  • Elle parle français et anglais
  • Maman d’une adolescente de 13 ans, Mme Thiébaut habite à Pointe-Saint-Charles. Elle participe à sa première campagne électorale au fédéral. Elle a été conseillère dans l’arrondissement du Sud-Ouest et fut élue à trois reprises dans Saint-Henri-Est, Petite-Bourgogne-Griffintown. Parmi ses réalisations, Mme Thiébaut a participé à la création de ruelles vertes, démarré le service de collecte brune et contribué au changement de prestataire de service en matière de gestion animalière.
  • L’environnement fait partie des enjeux de la campagne. Mme Thiébaut prévoit une tournée des citoyens afin de trouver des solutions collectives pour promouvoir la transition énergétique.  Elle revendique également que les terrains fédéraux soient considérés comme une solution à la crise de logement.
  • Ses loisirs sont la promenade à pied, lecture, peinture, tricot. Elle trouve le temps de suivre une formation à l’Université de Montréal afin d’obtenir un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en environnement et développement durable.