Conseils et stratégies d’affaires

Un automne stratégique pour le retour au travail

Photo: Collaboration spéciale

De quels talents aurez-vous besoin pour relever vos prochains défis? Qu’allez-vous faire, dès cet automne, pour les acquérir?

Bon, vous êtes de retour au travail et vous aimeriez reprendre le train-train du printemps. Mais est-ce une bonne idée? Après tout, ce que vous arriviez à offrir à votre employeur avant les vacances vous suffira-t-il pour rester indispensable au cours des prochains mois?

La vie change. Les contextes évoluent. Je vous propose donc, avant de vous rasseoir dans le doux confort de vos anciennes habitudes, de vous poser quelques questions.

Premièrement, qu’est-ce qui a changé depuis vos vacances? Quels événements se sont produits? Quels impacts ceux-ci auront-ils sur votre travail? Y a-t-il quelque chose que vous teniez pour acquis (un client, un fournisseur, etc.) qui a soudainement disparu?

Deuxièmement, quels sont les prochains défis auxquels votre organisation devra faire face et, compte tenu de votre connaissance des gens en place, quelle compétence lui fera alors défaut? Quelles connaissances aura-t-elle besoin d’acquérir pour aller de l’avant, pour survivre même?

Troisièmement, y a-t-il des gens dans votre organisation qui prendront bientôt leur retraite et qui risquent de partir avec un savoir qui leur est propre, qui n’est pas encore colligé et qui fera alors défaut à votre organisation?

Si vous pouvez répondre par l’affirmative à une de ces trois séries de questions, vous venez de découvrir une occasion de vous rendre encore plus indispensable dans l’année qui vient. Pourquoi ne pas miser là-dessus pendant que vous débordez d’énergie? Identifiez ce qui, en matière de compétences, d’habiletés ou de savoir, sera bientôt en demande dans votre organisation. Et donnez-vous un plan de match pour être celui ou celle qui pourra le lui offrir.

Cela peut se faire à tous les niveaux d’une organisation. Je lisais par exemple le cas d’un ouvrier dans une compagnie de papier qui avait pris sa retraite après des décennies. Un mois après son départ, les choses avaient mal tourné. Sa machine avait commencé à connaître des problèmes, et les arrêts de production coûtaient une fortune à l’entreprise. On avait fait venir des spécialistes. On avait relu le manuel du fabricant. Rien ne permettait de comprendre ce qui se passait.

On a finalement demandé à l’ex-employé de venir faire un tour et de jeter un coup d’œil à son ancienne machine. En moins de 15 minutes, il a réglé le problème. Il avait, au fil des ans, appris à mieux gérer sa machine. Imaginez les coûts s’il n’avait pas été disponible à ce moment…

Soyez la personne qui pourra offrir à votre organisation le savoir qui lui fera défaut au cours des prochains mois. Assurez-vous de devenir indispensable. Vous y gagnerez en influence et en appréciation.

Articles récents du même sujet