Conseils et stratégies d’affaires
10:00 29 juin 2021 | mise à jour le: 28 juin 2021 à 13:52 Temps de lecture: 3 minutes

Êtes-vous sensible à la culpabilité ?

Êtes-vous sensible à la culpabilité ?
Photo: Métro

Peut-on facilement vous manipuler juste en activant la culpabilité en vous ? Cette émotion peut être tellement puissante qu’elle nous amène à faire des choses qui vont à l’encontre de nos souhaits. Voyons quelques exemples.

  • Un collègue ne vous parle plus depuis trois jours parce que vous avez refusé de signer sa pétition concernant un complot qui ne vous semblait pas vraisemblable. Vous commencez à regretter de ne pas avoir signé…
  • Votre patron vous rappelle qu’il vous a accordé deux jours de congé la fois où votre enfant a été malade l’hiver dernier. Il vous demande maintenant de rentrer au travail ce week-end alors que vous aviez des projets avec votre bien-aimé.
  • Vous rentrez du travail fourbu et en retard. La journée a vraiment été éreintante. En entrant dans la maison, votre douce moitié vous lance un regard vindicatif et vous dit qu’elle en a assez de faire tout le travail à la maison.

Dans chacun de ces exemples, quelqu’un tente de vous contraindre à faire quelque chose en vous faisant sentir coupable et, plus les choses avancent, plus vous vous sentez petit et en faute. Mais est-ce que ça devrait être le cas ? Devriez-vous aller vous cacher au sous-sol jusqu’à la fin des temps ?

Si vous doutiez de la valeur de la pétition, vous n’aviez pas à la signer. On ne va pas à l’encontre de nos valeurs. Si vous tenez à cette escapade ce week-end, vous pourriez offrir de rentrer plus tôt une partie de la semaine et d’aider votre entreprise à faire face aux échéances. Si vous tenez à votre relation amoureuse, vous pouvez simplement expliquer que c’est une grosse période au travail et que vous aimeriez une plus grande solidarité dans votre couple.

Bref, vous n’avez pas à vous soumettre aux demandes de tout un chacun. Au lieu de cela, clarifiez quels sont vos valeurs, vos objectifs et vos priorités dans la vie. Ensuite, quand une requête vous est adressée, demandez-vous si elle va à l’encontre de votre code de vie. Et si c’est le cas, dites-le sans vous sentir coupable. Suivez les règles que vous vous êtes fixées.

Tant que vous ne saurez pas ce qui importe dans votre vie, vous restez une cible de choix pour les manipulateurs ayant recours au sentiment de culpabilité. Puisque vous ne savez pas où vous allez et quels principes vous animent, vous risquez de vous plier aux caprices de tous ceux qui ont découvert cette faiblesse chez vous.

Non pas qu’il ne faille pas rendre service et s’investir auprès des autres. La réciprocité est importante dans l’édifice social. Mais ce n’est pas une raison pour accepter les attaques déguisées en sous-entendu.

Articles similaires