Inspiration

Une maison écoénergétique en vaut-elle le coût?

Maison
Photo: Unsplash

Construire une maison «verte», c’est coûteux, mais est-ce un bon investissement? Assurément, selon l’organisme Écohabitation, qui encourage cette démarche depuis plus de 20 ans. Non seulement votre habitation aura une meilleure valeur de revente, mais vous économiserez sur vos factures d’électricité dès les premières semaines.  

Des experts consultés par Écohabitation, lors d’une étude en 2020, évaluent le surcoût d’une maison écologique à 3,7 %. Ainsi, vous débourserez environ 12 000$ de plus pour construire une maison de 322 000$. Bien sûr, les coûts fluctuent beaucoup d’un cas à l’autre. Cela dépend des travaux réalisés, de la superficie, des matériaux utilisés, etc. Il y a de multiples façons de construire une maison plus verte.  

«Une maison écoénergétique sera aussi meilleure pour votre santé et pour votre portefeuille. Selon les travaux qui ont été réalisés, vous pourriez rapidement avoir un retour sur l’investissement», assure le directeur général et porte-parole d’Écohabitation, Emmanuel B. Cosgrove. 

Multiplier les gestes écologiques 

Pour cela, il faut faire les bons choix. Dire adieu aux matériaux nuisibles pour l’environnement, comme le solage en béton, la toiture en bardeau d’asphalte et le plancher de vinyle. «Il faut revoir nos façons de construire. Trop souvent, les gens possèdent de trop grosses maisons, avec des espaces vacants qui seront tout de même chauffés», illustre-t-il.  

C’est ce qu’ont constaté Mélanie et Gabriel, un couple de jeunes professionnels qui ont construit eux-mêmes une maison écoénergétique dans les Cantons-de-l’Est. Ils ont adapté les plans en fonction du terrain et de l’orientation du soleil; ils ont choisi des matériaux durables, des comptoirs recyclés et un système d’échangeur d’air performant. Des choix visant à réduire leur empreinte carbone, mais aussi leur consommation d’énergie et, par conséquent, leurs factures.  

«On a aussi fait beaucoup de récupération. On a réutilisé des matériaux qui étaient destinés à être jetés et on a même acheté une cuisine complète sur Marketplace, qu’on a simplement repeinte», dit fièrement Mélanie, qui a passé de longues heures à sabler, peindre et modifier les meubles de ses grands-parents reçus en héritage.  

Pour faire diminuer leur facture d’électricité, Mélanie et Gabriel ont multiplié les gestes «verts», comme l’achat d’une toilette à faible consommation d’eau, d’une thermopompe homologuée Energy Star et, surtout, limiter les infiltrations d’air. 

Mieux consommer 

C’est que la performance énergétique est l’aspect le plus important à considérer lors de la construction d’une maison écologique, soutient l’expert d’Écohabitation. Une maison bien conçue est non seulement bien isolée, mais elle tient aussi compte de l’orientation du soleil et des vents dominants qui feront une différence sur les coûts énergétiques.  

C’est d’ailleurs le principal critère du programme gouvernemental Novoclimat, qui encourage depuis 20 ans la construction de maisons neuves à haute performance énergétique. En plus d’offrir des subventions, le programme permet aux occupants de ces maisons de réaliser des économies de 20% sur les coûts d’énergie par rapport à une habitation construite selon le Code de construction du Québec*.  

Pas de certification 

Pourtant, malgré tous ces efforts, l’habitation neuve de Mélanie et Gabriel n’a reçu jusqu’à maintenant aucune certification. Pourquoi? Parce qu’ils sont autoconstructeurs et qu’ils n’ont pas engagé un entrepreneur certifié Novoclimat. Et les frais reliés à la demande de certification LEED (voir encadré), qui peuvent s’élever jusqu’à 5 000$, ont découragé le couple.  

«La certification n’est pas nécessaire pour avoir une maison écoénergétique et ses bienfaits, rassure M. Cosgrove. Mais avant de se lancer dans un tel projet, il est important de bien se renseigner.»  

La certification LEED, qu’est-ce que c’est?  

Référence à l’international pour le design durable, le programme LEED (Leadership Energy and Environmental Design) fonctionne avec un système de points, qui permet d’atteindre l’un des quatre niveaux : certifié, argent, or et platine. Contrairement au programme Novoclimat qui mise sur l’efficacité énergétique, la certification LEED prend également en compte 17 conditions préalables, dont la localisation, l’aménagement du terrain, le choix des matériaux, la finition intérieure et même l’accès à du transport collectif. Bref, ce n’est pas seulement le bâtiment qui est écoénergétique, mais votre mode de vie!  


5 trucs simples pour avoir une maison plus écoénergétique (sans tout rénover)

  • Opter pour des meubles en bois issu de forêts certifiées FSC
  • Installer un système de récupération d’eau de pluie 
  • Repeindre les murs avec de la peinture sans COV (composés organiques volatils) 
  • Changer la hotte de la cuisinière pour un modèle performant 
  • Calfeutrer les fenêtres et les portes pour éviter les pertes de chaleur et d’énergie 

Besoin d’infos? Écohabitation offrira dès février 2022 une nouvelle formation virtuelle sur la planification d’une autoconstruction. D’autres ateliers sont également offerts. 

*Pourcentage établi par l’organisme gouvernemental Transition énergétique Québec 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet