Évasion, loisirs et plein air

Cinq grands parcs new-yorkais où faire une pause nature

Photo: Métro

Brooklyn Bridge Park
DUMBO (Down Under the Manhattan-­Brooklyn Overpass) est l’ancien secteur portuaire et industriel situé entre les rampes d’accès (overpass) des ponts de Brooklyn et de Manhattan. Le secteur est en pleine transformation et devient rapidement un secteur de fortunés (le quartier est neuf, mais déjà très cher).

Si vous vous rendez au bord de l’eau, vous pourrez explorer le nouveau Brooklyn Bridge Park, qui longe l’East River sur 2 km entre le Manhattan Bridge au nord et Atlantic Avenue au sud, et offrira quelque 34 ha d’espaces verts lorsqu’il sera terminé (on prévoit que l’aménagement du parc se poursuivra au moins jusqu’en 2013). Les premiers secteurs de cette superbe promenade riveraine, situés entre le Manhattan Bridge et le Pier 1, au sud du Brooklyn Bridge et du Fulton Ferry Landing, sont déjà accessibles aux visiteurs.

Central Park
Central Park est le principal poumon de verdure de Manhattan. Par les chaudes journées d’été, alors qu’on suffoque dans les rues de la ville, cet espace vert ombragé est une bénédiction. Il permet, en outre, d’obtenir un trop rare dégagement par rapport aux gratte-ciel des quartiers limitrophes. D’intéressantes visites guidées gratuites sont par ailleurs proposées tous les jours par le Central Park Conservancy.

En 1856, les édiles municipaux de New York décident de préserver un grand rectangle de terre de 340 ha situé dans la portion supérieure de l’île de Manhattan afin d’y implanter un vaste espace vert urbain. Cette sage décision allait conduire à la création de Central Park deux ans plus tard. Le parc fut par la suite aménagé sur une période de 20 ans, selon les plans de l’architecte paysagiste Frederick Law Olmsted et de l’architecte d’origine britannique Calvert Vaux. Olmsted, considéré comme le père de l’aménagement paysager nord-américain, fut aussi responsable du Prospect Park à Brooklyn et du parc du Mont-Royal à Montréal.

Hudson River Park
Plus grand parc de Manhattan après Central Park, l’agréable Hudson River Park longe la rivière du même nom sur le côté ouest de l’île de Manhattan, entre le Battery Park au sud et 59th Street au nord. Il abrite une belle promenade et une piste cyclable qui permettent de s’évader du brouhaha de Manhattan et de contempler la rivière Hudson et la statue de la Liberté au loin. Il comprend également des terrains de tennis, de basketball et de soccer, des quais où sont présentés différents événements culturels en été et des installations récréatives pour toute la famille.

www.hudsonriverpark.org

Riverside Park
Long de 6 km, ce verdoyant parc linéaire a été aménagé entre 1888 et 1910 par Frederick Law Olmsted afin de permettre aux gens de toutes les couches de la société de s’offrir une journée au grand air. Il renferme des saillies rocheuses qui s’avancent jusque dans le fleuve Hudson, et est émaillé de bosquets d’ormes matures qui prodiguent une ombre fort appréciée par les chaudes journées d’été.

En bordure du fleuve Hudson, de W. 72nd St. à W. 125th St.

Prospect Park
Le Prospect Park est à Brooklyn ce que Central Park est à Manhattan. Le Prospect Park a été aménagé en 1866-1867 par les célèbres architectes paysagistes new-yorkais ­Frederick Law Olmsted et Calvert Vaux. Il a une superficie de quelque 237 ha et renferme entre autres un lac de 24 ha du côté est et un pré de 36 ha du côté ouest. Vous pourrez longer le sentier de l’Ambergill Stream, lequel ruisseau reprend son cours dans le parc par une cascade, et serpente ensuite entre des bassins artificiels et divers petits étangs avant de se jeter dans le lac Prospect.

Le Guide Ulysse Escale à New York

Articles récents du même sujet