Évasion, loisirs et plein air

Martha's Vineyard, une île enchanteresse

Geneviève Décarie, Guides de voyage Ulysse

Longue de 35 km et large de seulement 11,5 km, cette île au large de Cape Cod plus grande que Nantucket, sa voisine, mais ne se parcourt pas moins facilement en quelques jours.

Les attrayantes villes de Vineyard Haven, Oak Bluffs et Edgartown, qui occupent ce que les résidants appellent le secteur Down-Island de l’île, sont les principales enclaves d’intérêt pour les visiteurs. Pour leur part, les plus petits villages et les grands espaces ouverts du sud-ouest de Martha’s Vineyard (West Tisbury, Menemsha et Aquinnah) composent ce que l’on appelle communément le secteur Up-Island.

Vineyard Haven
Bien qu’elle incarne le siège commercial et le principal port d’entrée de l’île, Vineyard Haven n’a rien perdu de son charme originel. Nichée entre deux pointes de terre saillantes, l’East Chop et le West Chop, cette ville n’a pas tardé à devenir un refuge naturel pour les marins en quête d’un havre plus calme. Il s’agit de la seule localité active à longueur d’année sur Martha’s Vineyard, et l’on s’y rend aussi bien pour ses activités culturelles que pour ses restaurants et ses boutiques.

Pour passer un bon moment près de l’eau, songez à Owen Park Beach, une plage située aux abords immédiats de Main Street et du port de la ville. À plus de 5 km au sud de Vineyard Haven, surveillez l’embranchement avec Stoney Hill Road, un chemin non asphalté qui vous conduira aux Chicama Vineyards. Il s’agit d’un des vignobles qui justifient un tant soit peu le nom de l’île, et vous y trouverez quelques bons produits qui méritent d’être goûtés (entre autres un vin de table à base de canneberges).

Oak Bluffs
L’actuelle petite ville d’Oak Bluffs a vu le jour en 1835 lorsque quelques méthodistes d’Edgartown y plantèrent leurs tentes dans un bosquet de chênes. En 1880 s’y dressait déjà, chaque été, une véritable petite ville de tentes et de cottages.

Les années qui suivirent transformèrent Oak Bluffs en une station balnéaire attirant des visiteurs de toutes les confessions religieuses. De fait, elle devint la première station estivale de l’île, celle qui devait donner le coup d’envoi à l’industrie touristique aujourd’hui si lucrative de Martha’s Vineyard.

Le plus important attrait de la ville est le Camp­ground. Il s’agit du lieu de rencontre initial des méthodistes, à partir duquel la ville d’Oak Bluffs s’est développée. La pièce maîtresse en est un tabernacle, soit une structure en acier érigée en 1879 pour remplacer la grande tente centrale jadis plantée sur les lieux. Vous trouverez le tabernacle au beau milieu du Trinity Park, une étendue circulaire et verdoyante entourée de Gin­gerbread Cottages très colorés, qui de rose, qui de jaune, de vert ou de bleu, chaque maison semblant sortir tout droit d’un conte de fées.

Edgartown
Edgartown est la plus historique et sans doute la plus charmante des communautés de Martha’s Vineyard. Il s’agit d’une ville colo­niale typique de la Nouvelle-Angleterre dans ce qu’elle a de plus classique avec son port ravissant, tant et si bien qu’on l’a surnommée «la grande dame de Martha’s Vineyard».

Au Memorial Wharf vous attend un petit traversier pour Chappaquiddick Island. Il s’agit d’un endroit rêvé pour renouer avec la nature et échapper aux hordes de touristes, dans la mesure où l’on n’y trouve que peu de maisons et où la plus grande partie des terres sont protégées parce qu’elles se trouvent à l’intérieur du Cape Poge Wildlife Refuge et de la Wasque Reservation. Celle-ci demeure un haut lieu pour la pratique de l’ornithologie.

Menemsha
Menemsha est un pittoresque petit village de pêcheurs tout à fait saisissant. Il a été construit de toutes pièces dans les années 1970 pour le tournage du film Jaws, mais est depuis demeuré un centre de pêche actif. Guère plus qu’une maigre collection de cabanes en bardeaux de cèdre, il n’en constitue pas moins l’un des endroits les plus paisibles et les plus agréables de l’île. Pour optimiser votre expérience, arrêtez-vous à l’une ou l’autre des cabanes dressées en bordure du port pour y acheter un homard fraîchement pêché, que vous mangerez à mains nues sur le quai.

Articles récents du même sujet