Évasion, loisirs et plein air

Un goût de l'Asie du Sud… sans quitter Montréal!

Linda Aïnouche, Guides de voyage Ulysse

Inutile de vous envoler à des milliers de kilomètres pour faire le tour du monde! Montréal abrite un kaléidoscope de cultures, de saveurs et de couleurs. Sans passeport et sans décalage horaire, votre voyage sera ponctué d’escales qui mettront vos sens à l’épreuve de la découverte. Voici, pour lancer votre aventure, un petit tour de l’Asie du Sud dont les saveurs vous charmeront à coup sûr!

  • Inde

L’Inde dévoile une cuisine sans limites, aussi bonne que variée. Cette immense terre compte de très nombreuses diversités culinaires régionales, familiales, ayurvédiques, végétariennes ou non… Les recettes sont toutes élaborées sur le masala (un mélange d’épices – un terme galvaudé en Occident pour signifier «curry»).

Au fil de l’histoire, les colonisateurs ont apporté leurs recettes et leurs modes de cuisson. On note l’influence des musulmans avec le four à tandoori (en terre cuite et chauffé à 260ºC) et les viandes kebabs, et celle des Européens avec les pommes de terre, les tomates, le maïs, ou le porc vindaloo des Portugais jadis installés à Goa (côte sud-ouest).

Maison de Cari Golden
5210, boulevard Saint-Laurent
514 270-2561
Métro Laurier

Ce petit restaurant à l’ambiance intime sert une cuisine indienne aussi bien du Nord que du Sud, ce qui permet de goûter à beaucoup de spécialités. Pour faciliter les choix, des combinaisons de plats sont suggérées. Une bonne adresse pour manger rapidement le midi ou plus longuement le soir. Le biryani aux légumes (riz au safran, légumes mélangés, amandes et raisins secs) et le poulet bhoona, qui baigne dans une sauce avec oignons et piments, sont dignes d’êtres goûtés.

Punjab Palace
920, rue Jean-Talon O.
514 495-4075
Métro Acadie

Le Punjab Palace est un bon petit restaurant qui propose des mets du nord de l’Inde. Son ambiance est conviviale, ses plats simples, ses portions généreuses… Au menu : le traditionnel pain naan, des currys de poulet ou de crevettes, des korma de bÅ“uf, accompagnés d’une sauce aux raisins secs et amandes, sans oublier la vaste sélection de spécialités végétariennes.

  • Pakistan

La cuisine pakistanaise est proche de celle de l’Inde du Nord. C’est une cuisine du Penjab, cette province qui a été divisée en 1947 pour devenir moitié pakistanaise et moitié indienne. À base de viandes et d’épices, les plats tandoori (du nom du four d’argile qui sert à griller sur des charbons de bois et à cuire au barbecue) occupent la place d’honneur. Le secret de leur préparation réside dans les marinades, un subtil mélange de citron, de yogourt et d’épices.

Restaurant Lala Jee
670, rue Jean-Talon O.
514 495-0495
Métro Parc

On ne va pas dans ce petit restaurant pour son atmosphère sans âme, mais pour ses plats braisés ou mijotés (agneau, poulet, bÅ“uf), apprêtés à la perfection.
Les épices, les portions généreuses et les arômes alléchants ajoutent à l’expérience culinaire.

Restaurant Halal 786
768, rue Jean-Talon O.
514 270-0786
Métro Acadie

Un restaurant familial où manger de la succulente viande. Comme plat, le mouton boti masala et, au dessert, le lait frappé à la mangue (mango lassi) sont vivement recommandés. Vous pourrez regarder des chaînes pakistanaises sur les écrans de télévision. Cet établissement est convivial, son ambiance agréable et les serveurs avenants. Incon­tournable.

  • Thaïlande

Le riz est à la base de la cuisine thaïe. La plupart des plats sont épicés, un peu ou alors beaucoup. Parmi des classiques : khao phat (riz frit), tom yam kung (soupe de crevettes parfumée à la citronnelle), kaï yang (poulet grillé).

Restaurant Bangkok
1201, boul. De Maisonneuve E.
514 527-9777
Métro Beaudry

Les Siamois sont rares à Montréal, et pourtant ils officient aux cuisines du Bangkok, ce petit restaurant dont les mets transportent les convives au bord du Chao Phraya. Dans un décor simple, mais agréable, vous bénéficierez d’un service sympathique et sans prétention.

Thaïlande
88, rue Bernard O.
514 271-6733
Métro Rosemont

Ouvert depuis presque deux décennies, ce restaurant au joli décor typiquement thaïlandais permet de savourer un large choix de plats à base de noix de coco et de citronnelle. C’est un excellent endroit pour essayer les classiques thaïs. On vous demandera votre tolérance au piment; ne mentez pas, car vous pourriez avoir des surprises : le chef fait preuve de générosité!

  • Viêtnam

La cuisine vietnamienne est légère, fine et diversifiée. Elle se distingue par ses 500 plats que se partagent trois grandes régions d’origine : le Nord avec une cuisine salée, le Centre avec des spécialités inspirées de la culture indienne et le Sud avec des mets sucrés dans lesquels abonde le lait de coco. Globalement, la cuisine vietnamienne se caractérise par la sauce nuoc-mâm (sauce de poisson) et une grande variété d’herbes (coriandre, basilic, raoram, citronnelle, tiato). Le plat national autant qu’international est le phô, soit la soupe tonkinoise : un bouillon de bÅ“uf assaisonné d’épices, des nouilles de riz, des tranches de bÅ“uf saignant et de l’oignon. Un mets qui se mange avec des baguettes dans une main et une cuillère dans l’autre. Montréal compte plus d’une centaine de restaurants vietnamiens où vous pourrez en déguster…

Souvenirs d’Indochine
243, avenue du Mont-Royal O.
514 848-0336
Métro Mont-Royal

Dans un décor tout en finesse, Monsieur Hà sert une cuisine qui ne l’est pas moins. On goûte ici aux plus recherchés des plats de l’Indochine, dans lesquels on retrouve un soupçon d’influence française. Il ne faut pas manquer les entrées, entre autres les calmars frits et la soupe à la mousse de crabe. Côté assiettes, les crevettes au cari vert et le saumon raviront vos papilles. Jusqu’au riz qui surpasse ce que l’on connaît!

Cristal No 1
1068, boulevard Saint-Laurent
514 875-4275
Métro Place-d’Armes

Un des plus anciens restaurants vietnamiens de la ville, très fréquenté le midi en semaine. Le choix de plats est limité, de sorte que, par facilité, on commande toujours le même et qu’on n’en est jamais déçu : vermicelles de riz avec poulet, salade et rouleaux de printemps ou soupe tonkinoise aux légumes, au porc et/ou au bÅ“uf. En prime, une théière sans l’avoir demandée! Choisissez une table près de la fenêtre et mangez en regardant les gens passer sur le boulevard.

Articles récents du même sujet