Évasion, loisirs et plein air

Bocas del Toro: coin de paradis panaméen

Marc Rigole - Guides de voyage Ulysse

Recouverte d’une végétation exubérante et abritant le gigantesque Parque Internacional La Amistad, soit l’une des plus grandes zones protégées d’Amérique centrale, la province de Bocas del Toro, au Panama, porte décidément bien son nom de province de «l’or vert».

La province a connu une croissance touristique importante depuis 2002, date où le gouvernement panaméen a voté d’importantes mesures incitatives visant à développer le tourisme dans certaines régions. La présence de nombreux hôtels et restaurants dans la petite ville de Bocas del Toro semble le prouver.

L’île sur laquelle se trouve la capitale de la province, l’Isla Colón, marque la porte d’entrée de l’archipel de Bocas del Toro, dont elle fait partie, ainsi que du parc marin de l’Isla Bastimentos. Réputé pour la beauté de ses fonds marins et pour la richesse de ses coraux, ce parc marin constitue l’attrait principal de la province. Si la plongée et le monde sous-marin vous intéressent particulièrement, ne manquez pas de visiter ce lieu.

Isla Colón

D’une superficie d’environ 60 km2, l’Isla Colón possède le seul aéroport de l’archipel. Elle est donc une importante porte d’entrée pour qui veut visiter le parc marin de l’île Bastimentos et les îles alentour. L’île ne dispose que de deux routes, dont une seule est partiellement bitumée. L’unique «ville» de l’Isla Colón est Bocas del Toro, lieu de passage quasi obligé en ce qui a trait à l’hébergement et à la restauration.

La Playa Bluff, propice au surf en raison de ses grosses vagues, est réputée comme lieu d’observation des tortues marines. De juin à septembre, plusieurs d’entre elles, notamment la tortue-luth, viennent y déposer leurs Å“ufs la nuit. Étant donné qu’il s’agit d’espèces protégées, la visite des lieux durant cette saison est soumise à certaines règles de respect de l’environnement. Pour ceux qui souhaitent assister à l’un de ces phénomènes, le ministère de l’Environnement du Panama et l’Ancón Expeditions de Bocas del Toro proposent des visites nocturnes en compagnie d’un guide.

Isla Carenero
Située à 300 m devant la ville de Bocas del Toro, l’Isla Carenero, sans route ni voiture, ravira les voyageurs qui veulent échapper au stress de la vie moderne. Des plages vierges recouvrent ce petit bout de terre, et les amoureux du surf semblent s’y être donné rendez-vous! L’île ne possède aucun attrait particulier qui mérite mention si ce n’est la présence de quelques restaurants et hôtels fréquentés par les touristes.

Si vous optez pour un déjeuner en ces lieux, ne manquez pas de faire une courte balade dans le petit village de Carenero. Cette visite vous permettra de plonger directement dans l’univers quotidien des habitants de l’île et d’observer les petites habitations sur pilotis si particulières à l’archipel. Dans certains cas, elles semblent tenir debout par miracle!

Isla Bastimentos

Le Parque Nacional Marino Isla Bastimentos occupe une large portion du territoire de cette île et préserve les écosystèmes de ses plages, de ses mangroves et de ses récifs de corail. Avec sa faune marine riche et ses gigantesques plages qui accueillent jusqu’à quatre espèces de tortues marines, il demeure unique au pays.

Partie intégrante du parc, les Islas Zapatillas sont entièrement entourées d’une barrière de corail et sont réputées pour la beauté de leurs plages de beau sable blanc. Au nombre de deux, elles baignent dans des eaux cristallines à faire rêver qui, de surcroît, sont peu profondes et donc idéales pour la plongée-tuba. Un centre de recherche du ministère de l’Environ­ne­ment du Panama est installé sur la plus grande des îles et ne sert qu’une partie de l’année à l’étude des tortues marines. 

Isla San Cristóbal

À l’égal de bien d’autres îles de l’archipel, l’Isla San Cristóbal est entourée d’eùaux riches en faune marine; dans le nord de l’île, où de vastes zones sont composées de mangroves, vous pourrez observer de nombreux dauphins. Sur son extrême pointe nord, un phare a été construit afin de guider les bateaux qui utilisent ce passage pour se rendre à Almirante, où ils chargent d’importantes quantités de bananes prêtes à être expédiées ailleurs en Amérique ou en Europe. San Cristóbal est aussi le nom d’un village ngöbe-buglé, un peuple indigène du Panama, qui fait l’objet d’excursions proposées par certaines agences.

Isla de los Pájaros
La minuscule Isla de los Pájaros, aussi connue sous son nom anglais de Swan Cay et qu’il faudrait plutôt qualifier de «gros rocher», constitue une réserve ornithologique. Vous l’aurez deviné, les lieux intéresseront surtout les amateurs d’oiseaux. Bien que cette île soit protégée et que tout débarquement y soit interdit, de nombreux «guides» vous proposeront une petite randonnée sur l’île même. Afin de ne pas perturber le processus de nidification, refusez une telle proposition et contentez-vous d’admirer la beauté du site depuis votre embarcation.

Pour s’y rendre
Pour atteindre Bocas del Toro, l’avion est le moyen de transport le plus rapide et le plus simple. Les tarifs et les horaires sont donnés ici à titre indicatif. AirPanama et Aeroperlas sont les deux compagnies qui desservent l’Aeropuerto de Bocas del Toro, et les vols peuvent s’effectuer depuis la capitale ou depuis la ville de David.

Deux compagnies assurent quotidiennement la liaison entre le continent et Bocas del Toro (de 6 h 30 à 18 h 30) : Expresso Taxi 25 et Bocas Marine Tours. Ces traversiers transportent des passagers, et leurs quais pourront se charger de garder votre véhicule contre paiement. Les traversées s’effectuent toutes les heures, et la durée est de 35 min à 45 min. Toutefois, soyez averti que les horaires sont sujets à changement (météo, nombre de passagers, état de la mécanique, etc.). De nombreux bateaux-taxis vous transporteront ensuite où vous voudrez, quand vous le voudrez entre les différentes îles de l’archipel.

À vos insectifuges
Sur bien des plages de l’archipel, de désagréables insectes semblent prendre un plaisir tout particulier à piquer les visiteurs fraîchement débarqués. Pour profiter à plein des belles plages de la province, munissez-vous de produits insectifuges en quantité suffisante. Sachez aussi qu’entre mai et août puis entre novembre et janvier, l’archipel enregistre des précipitations records.

Articles récents du même sujet