Évasion, loisirs et plein air

Cinq sorties plein air près de Montréal

Photo: Karen Lacombe/Collaboration spéciale
Collectif d'auteurs Ulysse

Pas besoin d’aller très loin pour découvrir des activités de plein air sur l’eau (ou au bord de l’eau), dans les arbres ou en montagne. Voici cinq suggestions de sorties extérieures à moins d’une heure trente de Montréal.

1. Affronter les rapides en groupe
La région des Laurentides offre, grâce à l’excitante rivière Rouge, de très bonnes conditions d’eau vive, parmi les meilleures au Canada, diront même certains experts. Les rapides, entrecoupés de bassins calmes, sont imposants et apportent leur lot de défis aux débutants comme aux experts. Le personnel dynamique et attentif de l’entreprise Rafting Nouveau Monde veille au déroulement sécuritaire de chaque sortie, et explique clairement les manœuvres à faire avant chaque portion de rapide. L’excursion classique se termine par un repas complet. Il est également possible de camper sur le site.

Rafting Nouveau Monde
Grenville-sur-la-Rouge
www.newworld.ca

2. Oser le parcours de nuit d’Arbraska Rawdon
Dans Lanaudière, le centre récréotouristique Arbraska propose neuf parcours d’aventure dans les arbres (de jour et de soir), 25 tyroliennes, une via ferrata, ainsi que des rallyes GPS. Le très sympathique camp de base (le P’tit Loup) abrite quelques tables de pique-nique ainsi qu’une terrasse, ouverte selon l’achalandage.

Arbraska Rawdon
www.arbraska.com

3. S’offrir une escapade sur un réseau cyclable panoramique
Le Réseau cyclable du Suroît, en Montérégie, se hisse parmi les parcours phares du Québec. D’un calme sans pareil, la piste cyclable du côté est du canal de Beauharnois, ponctuée de points de vue, est avantageusement isolée et offre une randonnée des plus bucoliques.

Réseau cyclable du Suroît Canal de Beauharnois
www.tourismesuroit.com

4. Pagayer au crépuscule dans le domaine du castor
Magnifique écrin de verdure sur le fleuve Saint-Laurent, le parc national des Îles-de-Boucherville, qui se trouve tout près de Montréal et de Longueuil, est voué aux activités de plein air et abrite une faune abondante et surprenante.

En plus des 45 espèces de poissons recensées ainsi que  de l’importante population de cerfs de Virginie et d’oiseaux de toutes sortes (quelque 240 espèces), le site se révèle être un habitat parfait pour le castor. En juin, en juillet et en août, à la brunante, le parc organise des excursions d’observation des castors à bord de rabaskas.

Parc national des Îles-de-Boucherville
www.sepaq.com/pq/bou

5. Escalader les montagnes des environs de Val-David
La région de Val-David, dans les Laurentides, est réputée pour ses parois d’escalade. On y trouve en effet plusieurs montagnes aménagées pour cette activité, comme les monts King, Condor et Césaire, dans le Parc régional de Val-David–Val-Morin, qui figurent parmi les sites les plus appréciés. Pour vous initier à ce sport à haut indice d’adrénaline, adressez-vous à l’école d’escalade Passe-Montagne, qui organise des cours adaptés à des publics divers.

Parc régional de Val-David–Val-Morin
www.parcregional.com

Passe-Montagne, école d’escalade Val-David
www.ecoleescalade.com

CAHIER Ulysse le meilleur du québec cover_cc100Extraits du guide
Le meilleur du Québec selon Ulysse, disponible au www.guidesulysse.com

Articles récents du même sujet