Manger et boire local
17:44 27 mars 2017 | mise à jour le: 27 mars 2017 à 17:44 Temps de lecture: 2 minutes

L’effet des écrans sur les enfants

L’effet des écrans sur les enfants
Photo: Getty Images/iStockphotoTop view header image with child laying down on the floor watching a movie on his tablet instead of playing with his toy cars

Les jeunes passent de plus en plus de temps devant des écrans. Un comportement sédentaire qui inquiète les experts de la santé publique, en plus des parents. Pourtant, ce qu’on sait des effets de cette habitude n’est pas très clair. Survol en quatre temps.

Ils y consacrent beaucoup de temps
Selon un rapport publié l’automne dernier par l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), les jeunes Québécois passent beaucoup de temps devant les écrans. Les enfants de deux ans et demi regardent la télévision en moyenne 8,82 heures par semaine, tandis que les enfants et adolescents de 11 à 17 ans consacrent au moins 35 heures par semaine aux divers écrans.

L’effet n’est pas aussi clair qu’on l’imagine
Caroline Fitzpatrick, profes­seure de psychologie à l’Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, signale que la majorité des études sur le temps passé devant des écrans sont réalisées à partir de questionnaires remplis spontanément par les participants.

Or, cette méthodologie est une source connue de biais. En 2016, une méta-analyse de 235 études, portant sur plus de 1,5 million de participants de 71 pays, concluait que la qualité des données recueillies allait de modérée à très faible.

Avant cinq ans, le cerveau des enfants est très malléable
C’est l’âge où le cerveau se forme. Or, les écrans influenceraient le développement du cerveau des tout-petits. Les enfants de moins de cinq ans sont donc ceux qu’il faut surveilleur le plus attentivement en ce qui concerne le temps passé devant des écrans.

L’incident sur les ados est difficile à mesurer
Les jeunes de 11 à 17 ans passeraient quant à eux plus de sept heures par jour devant des écrans, nous apprend le rapport de l’INSPQ. Avec la multiplication des plateformes et leur rapidité d’apparition, les chercheurs manquent de recul pour mettre au point des protocoles expérimentaux et analyser correctement l’effet des tablettes électroniques et des téléphones intelligents sur les jeunes.

Au Canada

Les experts recommandent:

  • de ne permettre aucun temps d’écran aux enfants de 0 à 2 ans;
  • un maximum d’une heure par jour pour les 2 à 5 ans;
  • et deux heures par jour, sans contenu violent, pour les 5 à 11 ans.

http://www.sciencepresse.qc.ca

Articles similaires