Manger et boire local

L’apnée du sommeil augmente les risques d’hypertension et de diabète

Young man sleeping Photo: Getty Images/iStockphoto

MONTRÉAL — L’apnée obstructive du sommeil augmente le risque de souffrir d’hypertension et de diabète, selon une nouvelle étude.

Des chercheurs de la faculté de médecine de l’université Penn State ont constaté que même une apnée obstructive du sommeil légère quadruplait le risque d’hypertension, comparativement aux sujets qui ne souffraient pas d’apnée du sommeil.

De même, une apnée obstructive du sommeil modérée triplait le risque de diabète.

Ces associations étaient particulièrement prononcées chez les jeunes et les adultes d’âge moyen, d’où l’importance d’une détection et d’un traitement dès que possible pour essayer d’empêcher l’apparition de maladies cardiométaboliques plus tard.

Les chercheurs conseillent aussi d’accorder une attention particulière à des facteurs comme le poids, la sédentarité, l’alimentation et la gestion du stress.

Des études antérieures avaient tracé un lien entre une apnée obstructive du sommeil grave, le diabète et l’hypertension, mais les données concernant une apnée légère ou modérée étaient plus nébuleuses.

Près d’un million d’adultes canadiens auraient reçu un diagnostic d’apnée du sommeil, selon l’Association pulmonaire du Québec. Un adulte sur quatre serait toutefois à risque de souffrir du problème.

Les conclusions de cette étude ont été publiées en ligne par le journal médical Sleep.

Articles récents du même sujet