Manger et boire local

Le toucher, un sens négligé!

Photo: Métro

Bien que la peau soit l’organe sensoriel le plus important en surface et en poids (2 mètres carrés, soit 18 % du volume du corps en moyenne), le plaisir du toucher reste grandement négligé.

Au moment où tout est vécu à la va-vite, où les contacts interpersonnels sont de plus en plus difficiles à établir, en est-on arrivé à tourner les coins ronds en matière de sensualité?

Le toucher est le premier des cinq sens à se développer chez le fœtus. Les sens sont des composantes du système nerveux qui permettent de percevoir et d’interpréter l’environnement. Grâce à ses 640 000 capteurs sensoriels, la peau est un peu comme l’enveloppe extérieure du cerveau qui fait le pont entre le corps et l’esprit.

Le toucher permet d’abord de voir le corps dans sa globalité. En évitant de se ruer systématiquement vers les zones érogènes primaires (clitoris, vagin, gland, verge) dans leur quête du plaisir, les partenaires s’offrent la possibilité de vivre des sensations riches et variées, tant sur le plan physique que psychologique.

Le toucher permet également de se servir du corps comme objet de connaissance de soi. Il informe sur ses limites personnelles, ses préférences ainsi que ses besoins. Les massages sensuels et les caresses sont d’excellents moyens pour les partenaires de se centrer sur le ressenti, en leur offrant un cadre où il leur est possible de développer l’acuité de leurs sens.

Somme toute, le sens tactile constitue un véritable moyen de communication. Il réconforte et enrichit l’intimité relationnelle, ce qui crée une forme d’ouverture, de bonne entente et d’attachement entre les partenaires, tout en éveillant la créativité et la spontanéité. Les massages peuvent aussi être un excellent moyen de travailler à sa capacité d’abandon et de lâcher-prise émotionnel.

Qu’on se le dise : la sexualité ne se cantonne pas à la pénétration et à l’orgasme!

Voici différentes techniques à essayer pour éveiller votre sensualité.

  • L’effleurement. Avec les doigts, les seins, la langue ou les lèvres, vous détendez le corps de l’autre en frôlant tout doucement son visage, sa nuque, ses épaules et ses hanches.
  • Les pressions. Exercées du bout des doigts en petits cercles, elles visent à relâcher les muscles (omoplates, cou, mains, pieds, etc.).
  • Le pétrissage. Entre les doigts et le pouce, pressez et pincez légèrement les muscles des endroits charnus du corps en variant le rythme et la pression.

Articles récents du même sujet