Manger et boire local
12:29 18 mai 2021 | mise à jour le: 8 juin 2021 à 09:19 Temps de lecture: 3 minutes

Le Barman Bruno lance Humble Curaçao

Le Barman Bruno lance Humble Curaçao
Photo: Coralie Hodgson/Métro MédiaBruno O’Kane et Humble Curaçao.

Après avoir connu un fort succès avec ses vidéos de mixologie sur les réseaux sociaux, le Pointelier Bruno O’Kane lance le premier curaçao bleu québécois à la Société des alcools du Québec (SAQ) en collaboration avec la Distillerie du Quai.

Bruno O’Kane est vite retombé sur ses pieds lorsque la pandémie a entraîné la fermeture de son entreprise de coiffure à domicile en mars 2020. Les vidéos en direct «sans prétention» qu’il s‘est mis à publier sur sa page Facebook «Le Barman Bruno», «comme s’[il] était un voisin qui fait des cocktails», a vite rassemblé un bon public.

Avec aujourd’hui à son actif une boutique en ligne d’accessoires et de produits pour la confection de breuvages alcoolisés, une application mobile où il recense ses recettes  et plus de 170 vidéos en direct, la prochaine étape logique lui semblait de lancer son propre spiritueux.

«J’ai approché la Distillerie du Quai à Bécancour, qui m’a beaucoup appuyé depuis mes débuts. On a regardé la demande des spiritueux à la SAQ et on s’est rendu compte qu’il n’y avait aucun autre curaçao bleu que le classique Marie Brizard qui existe depuis toujours.» Alors qu’il existe déjà d’autres liqueurs d’oranges québécoises, notamment celle de la Distillerie Artist in Residence, la SAQ confirme qu’Humble curaçao sera le premier curaçao québécois disponible prochainement dans leurs succursales.

Il aura fallu près de 25 tentatives pour trouver la bonne combinaison, une liqueur qui serait consommable autant «en shooter et en cocktail», entre autres grâce à l’ajout d’un arôme de citron à la recette originale, soutient M. O’Kane.

D’ici quelques jours, la boisson alcoolisée devrait commencer à être distribuée en SAQ.  Et Bruno O’Kane a l’ambition d’occuper une part du marché importante, partant le bal avec «un lot de 120 caisses» qui sera distribué selon la demande des succursales québécoises.

«Il y a une grosse tendance à Toronto, le cocktail bleu est en train de revenir en popularité. Je veux être l’instigateur de ce nouveau mouvement et l’amener au Québec.»

Le Barman Bruno: un concept en pleine croissance

M. O’Kane se dit surpris de son succès, alors que «chaque publication atteint entre 15 000 et 35 000 personnes». Au fil des mois, il a d’ailleurs affiné sa formule pour donner «une production télé». Des fans se sont même greffés bénévolement à l’aventure pour l’aider dans sa production.

«Au début, je filmais ça tout seul dans ma cuisine. Aujourd’hui, on filme en HD [haute définition], j’ai une régie, un régisseur, un coordonnateur. Vraiment, ça a explosé.»

Avec tous ces projets, M. O’Kane ne manque pas de travail. Son entreprise de coiffure à domicile est de retour avec la reprise des services non essentiels, ce qui l’a obligé à engager une directrice générale de Pointe-aux-Trembles pour son entreprise de coiffure. «C’est un beau problème».

Avec le retour «à la normale» qui s’en vient avec le déconfinement, il s’attend d’ailleurs que la demande s’intensifie. «Je vais me retrouver avec deux super belles business. Heureusement, ma conjointe est à fond dans tout ça pour m’aider. C’est beaucoup de job.»

Articles similaires