Manger et boire local

Yoga et… kamasutra

Staff - PasseportSanté.net

La pratique du yoga pourrait être efficace pour traiter l’éjaculation précoce, selon les résultats d’un essai clinique préliminaire mené auprès de 68 patients en Inde.

Le yoga aurait donné de meilleurs résultats que le fluoxétine, un antidépresseur prescrit pour traiter cette dysfonction sexuelle. Tous les patients du groupe de yoga ont vu une réduction de leurs symptômes, comparativement à 82 % du groupe traité au fluoxétine.

Effets secondaires
Contrairement au yoga, le fluoxétine peut donner lieu à divers effets indésirables, font remarquer les chercheurs. Toutefois, les résultats apparaissent généralement plus rapidement avec le médicament : il faut huit semaines de pratique de yoga avant de percevoir des changements, comparativement à trois semaines pour le fluoxétine.

La moyenne d’âge des participants était de 28 ans. Chacun devait opter pour
un traitement pharmacologique au fluoxétine ou pour des séances quotidiennes de yoga d’une heure par jour, durant 12 semaines. Les pratiques yogiques prescrites consistaient en l’exécution de 12 asanas et deux exercices de pranayama.

Les chercheurs n’ont observé aucun effet indésirable chez les sujets qui ont pratiqué le yoga. Quant aux effets des traitements, ils étaient évalués par les sujets et leurs conjointes.

L’essai pilote ne comportait ni groupe placebo ni procédure à l’aveugle, soulignent les auteurs de l’étude. Ils estiment donc nécessaire de mener des essais à double insu. Selon eux, les deux traitements combinés – médicament et yoga – pourraient s’avérer une avenue thérapeutique intéressante.

Articles récents du même sujet