Manger et boire local

Cancer du sein: les rendez-vous de l'espoir à Montréal

Depuis le mois de novembre, des survivantes du cancer du sein témoignent en donnant des conférences partout à travers la province. Deux Rendez-vous Allure auront lieu ce mois-ci à Montréal en compagnie d’Anna Capobianco-Skipworth, une Montréalaise diagnostiquée en 2001 et maintenant remise de ses deux mastectomies.

«Je suis une survivante, raconte Mme Capobianco-Skipworth. Mon histoire en est seulement une parmi celles de plusieurs autres femmes. Il y aura cette année quelque 5 900 femmes au Québec qui vont se faire dire : « Tu as le cancer du sein. » Je suis là pour dire qu’il y a un futur sans le cancer du sein et qu’il y a une vie après la maladie.»

Son message d’espoir passe. «Je peux dire en toute sincérité que je ne me suis jamais sentie aussi féminine de ma vie, continue-t-elle. Mainte­nant, je réalise que ce qui fait que je suis une femme ça se passe dans mon cÅ“ur. Et que ce n’est pas le fait d’avoir des bonnets A, B, C ou D!»

Un cheval de bataille
Pour la présidente de la Fondation du cancer du sein du Québec, cette série de conférences revêt toute une importance. «La sensibilisation est notre cheval de bataille, confirme France Margaret Bélanger. Et sans enlever toute l’importance de la recherche fondamentale, la sensibilisation, c’est essentiel. Notre démarche cherche à encourager les femmes à adopter de saines habitudes de vie et être à l’écoute de leur corps pour éventuellement poser les gestes nécessaires pour détecter toute anomalie. On ne le dira jamais assez : le dépistage précoce est le premier pas vers la guérison.»

Il faut aussi être forte et garder espoir pour penser vaincre le cancer une fois qu’il est installé, renchérit Mme Capobianco-Skipworth. «Pour commencer, il faut croire en soi-même. À ce moment-là, on est capable de se battre. Quand on croit et quand on se bat, c’est sûr qu’on va gagner. Et c’est le message que je veux lancer à toutes les femmes.»

Le cancer du sein est la forme de cancer la plus répandue chez les jeunes femmes: 35 % des cancers diagnostiqués chez les femmes de 20 à 49 ans sont des cancers du sein, selon la Fondation du cancer du sein du Québec. Les Rendez-vous Allure visent à sensibiliser la population au cancer du
sein, qui tue plus de 5 000 Canadiennes et près de 1 500 Québécoises
chaque année.

Articles récents du même sujet