Manger et boire local

La maladie mentale, toujours taboue

La stigmatisation liée à la maladie mentale est encore bien présente au Canada. On en ressent les effets non seulement dans la population, mais aussi chez les professionnels de la santé, selon un récent bulletin de l’Association médicale canadienne (AMC).

On y apprend que pres­que la moitié des Canadiens (46 %) pense que les gens utilisent l’expression maladie mentale pour excuser un mauvais comportement. Et plus d’un Canadien sur quatre (27 %) craint de se trouver en présence de personnes qui ont une maladie mentale grave. Ces préjugés font en sorte que le sujet demeure tabou. Ainsi, seulement 50 % des Cana­diens confieraient à un ami qu’un membre de leur famil­le a une maladie mentale.

«Je ne suis pas surprise de ces résultats. Ils correspondent aux commentaires que j’entends et aux sentiments que mes patients expriment en consultation», a commenté Mimi Israël, chef du Département de psychiatrie à l’Institut Douglas.

www.passeportsante.net

Articles récents du même sujet