Manger et boire local

Optimiser les redressements assis

Faire des redressements assis, c’est bien, mais il y a une façon de les faire qui optimise le maintien du dos, tout en stimulant l’ensemble des muscles qui composent la ceinture abdominale.

C’est ce qu’ont découvert des chercheurs canadiens qui ont analysé l’activation des muscles abdominaux selon douze postures adoptées au cours de redressements assis (sit-up, curl-up et crunch). Ils se sont intéressés à trois variables : la distance parcourue par les mains au sol durant un redressement, la position des genoux (tendus ou fléchis) et celle des pieds (ancrés ou non).

La position idéale
Selon les chercheurs, l’activation optimale des muscles abdominaux survient lorsqu’on soulève le tronc de 45 de­grés et que les mains, glissant le long du corps,
parcourent une distance de 10 cm au sol. C’est ce qu’on appelle la position de demi-redressement.

De même, c’est lorsque les mains se déplacent de 10 cm au sol qu’on obtient la plus grande activation du muscle grand droit inférieur, habituellement difficile à activer, ainsi que des muscles obliques externes.

Que l’on plie ou non les genoux ne modifie pas grandement l’activation des muscles, selon les chercheurs. Par contre, fixer les pieds ne procure aucun bénéfice pour les muscles abdominaux, mais cela active davantage le muscle droit antérieur de la cuisse.

Articles récents du même sujet