Manger et boire local

Allergiques au stress

Les personnes souffrant d’allergies saisonnières verraient leurs réactions allergiques s’accroître en période de stress. C’est ce qu’indique une étude présentée au congrès annuel de l’American Psychological Association qui s’est tenu récemment à Boston.

Des chercheurs de l’Uni­versité Columbus, aux États-Unis, ont mené un essai
clinique auprès de 28 sujets souffrant de rhinite allergique (rhume des foins). Ils ont soumis les participants à des séries de tests cutanés au cours de deux séances distinctes d’une demi-journée chacune. À la première séan­ce, les chercheurs ont fait en sorte de créer une atmosphère détendue, alors que tout a été fait pour susciter un état de stress à la seconde.

Selon les résultats, les réactions allergiques des participants ont été plus intenses au cours de la seconde séance?: les sujets les plus stressés avaient des réactions cutanées jusqu’à deux fois plus graves que celles que les chercheurs avaient observées la première fois.

Les chercheurs rapportent une augmentation moyenne d’environ 75 % des réactions allergiques entre les deux phases de l’essai. Les participants les plus stressés étaient par ailleurs quatre fois plus susceptibles que les autres d’être victimes d’une crise d’allergie le jour suivant la séance stressante.

Analyse à l’appui
Des analyses sanguines ont permis de montrer que, en situation de stress, l’organisme des sujets produisait davantage de lymphocytes (marqueurs de la réaction allergique).

Le stress et l’anxiété peuvent accroître les symptômes allergiques, voire provoquer des crises récurrentes difficiles à traiter à l’aide des antihistaminiques classiques, concluent-ils.    

Articles récents du même sujet