Manger et boire local

Les crèmes solaires inoffensives

Si certains ingrédients contenus dans les crèmes solaires ont soulevé des inquiétudes ces dernières années, il ne faut pas s’alarmer, croient des spécialistes, en particulier en ce qui concerne le benzophénone-3.

Les résultats d’une étude présentée hier par la Dre Ahn Tran lors du congrès annuel de l’ACD, à Mon­tréal, démontrent d’ailleurs que l’application de benzophénone-3, utilisé dans certains écrans solaires, «ne cause pas d’accumulation dans le corps humain», et ce, même si le produit est absorbé par la peau.

Pour la Dre Cheryl Rosen, directrice nationale du programme Prudence au soleil de l’Association canadienne de dermatologie (ACD), les données ne permettent pas de dire qu’il faille bannir cet ingrédient à tout prix. «Le benzophénone-3 est utilisé depuis longtemps dans certaines crèmes sans qu’on observe d’effets toxiques», note-t-elle.

Faire le bon choix

Choisir un bon écran solaire ne dépend pas uniquement des ingrédients, estime la Dre Rosen. «Je ne dirais pas qu’il faut rechercher un produit qui contient absolument du benzophénone-3, fait-elle valoir. Il existe d’excellents écrans solaires élaborés avec d’autres ingrédients.»

La dermatologue donne aussi quelques conseils : «D’abord, choisissez une crème solaire avec un FPS d’au moins 30 et à large spectre.» Il est recommandé de rechercher les produits arborant le sceau de l’ACD, ce qui garantit le respect de certains critères.

Enfin, il ne faut pas penser que l’écran solaire est infaillible, avertit-elle. «Autant que possible, il faut aussi porter des vêtements couvrants, un chapeau et éviter l’exposition quand le soleil est au zénith.»

Articles récents du même sujet