Manger et boire local

Laurent & Clark: entre contraste et continuité

Photo: Collaboration spéciale

À compter de l’hiver 2018, le Laurent & Clark nous accueillera, paré de blanc et de noir pour rappeler le smoking de Kent Nagano, à la porte d’entrée est du Quartier des spectacles.

Le projet de condos s’inspirant des couleurs et du lifestyle du quartier plaira particulièrement aux passionnés d’arts et de spectacles.

«On a déjà fait des projets comptant un aussi grand nombre d’unités, mais aucun n’était situé dans un endroit aussi stratégique», souligne Denis Robitaille, président et fondateur de Rachel Julien, promoteur du projet. Et c’est ce site unique, dernier espace vacant de la zone délimitée par la rue Clark et les boulevards Saint-Laurent et de Maisonneuve Ouest, qui a dicté la ligne directrice du projet.

«Avec le Laurent & Clark, on vient compléter un environnement qui est déjà quasiment fini, rappelle l’architecte Jean-Pierre LeTourneux, de la firme Menkès Shooner Dagenais LeTourneux. L’approche est très différente de celle qu’on adopterait pour un bâtiment construit dans un quartier en plein développement comme Griffintown. On a cherché à créer un beau contraste pour que le bâtiment se démarque tout en étant en continuité avec le quartier.»

À terme, le complexe sera composé de 335 unités. La première phase, le Clark, devrait compter 160 condos sur 20 étages dans un bâtiment tout blanc. Le Laurent viendra s’y greffer dans la deuxième phase, en offrant 175 unités sur 25 étages dans un bâtiment noir. Le projet est très bien accueilli, affirme le promoteur. Plus de 30 unités sont déjà réservées. Il faut noter que la vente est commencée depuis quelques semaines.

Où est-ce situé?

  • Au cœur du Quartier des spectacles
  • Sur un terrain bordé par la rue Clark, les boulevards Saint-Laurent et de Maisonneuve Ouest
  • À côté de la station de métro Saint-Laurent

Un complexe hors de l’ordinaire
Pas moins de 130 des 160 unités du Clark offriront une vue sur la Place des Arts. «Les résidants pourront assister aux spectacles à partir de chez eux grâce aux grandes portes-fenêtres», fait valoir Jean-Pierre LeTourneux.

Les concepteurs ont dû sortir des sentiers battus pour faire en sorte que le plus grand nombre de résidants possible profite de la vue exceptionnelle. S’inspirant des appartements typiques de quartiers comme le Plateau Mont-Royal, où on retrouve souvent des fenêtres à l’avant et à l’arrière des logements, les unités du Clark seront orientées d’est en ouest, du 6e au 20e étage. «Les résidants jouiront de la tranquillité et du soleil du matin dans les chambres situées à l’est, et de l’animation du Quartier des spectacles et du soleil de fin de journée dans les aires de vie situées à l’ouest», explique l’architecte.

MAISON Rachel Julien Penthouse_c100
Les résidants pourront assister aux spectacles à partir de chez eux grâce aux portes-fenêtres. Photo: Collaboration spéciale

Une façon de faire très rare, sinon unique, dans des complexes d’habitation de cette envergure. Et cette particularité en appelle d’autres. Aucun corridor ne pouvant traverser les étages au centre, quatre ascenseurs desserviront chacun deux unités par étage. Des ascenseurs presque privés, donc.

Des studios d’environ 350 pi2 chacun seront aussi offerts du deuxième au cinquième étage. Plus petits mais plus abordables, ceux-ci visent surtout une clientèle de jeunes professionnels. La moitié des studios offriront une vue sur le Quartier des spectacles, et l’autre moitié permettra d’admirer le jardin contemplatif du projet.

Les espaces communs et les services particuliers seront nombreux et luxueux. Spa, lounge, espace d’entraînement comprenant une salle de boxe à l’ancienne et un gym de crossfit, grande terrasse au quatrième étage sur laquelle on prévoit installer des foyers extérieurs pour que les gens puissent, par exemple, profiter de Montréal en lumière de chez eux… Tout a été pensé pour combler les désirs des résidants.

Un concierge hôtelier sera aussi sur place durant les heures d’affluence. Il pourra s’occuper de réserver des billets de spectacles ou des places au restaurant pour les résidants, notamment. Les responsables du projet sont d’ailleurs en négociation avec des promoteurs d’événements culturels du coin pour offrir aux résidants un accès privilégié à des billets de théâtre et de spectacle en prévente, une approche très new-yorkaise.

Le rez-de-chaussée est quant à lui réservé à des espaces commerciaux. Les promoteurs souhaitent qu’une boulangerie, un café, un service de traiteur, et peut-être un petit centre d’alimentation s’y installent.

«Le Laurent & Clark est à l’image des artistes et des artisans qui font la renommée de Montréal en tant que métropole culturelle : animé, original et résolument moderne», résume Mélanie Robitaille, vice-présidente, finances et développement de Rachel Julien.

Les prix
(taxes et électroménagers inclus)

  • À partir de 153 626 $ pour un studio de 356 pi2
  • À partir de 195 819 $ pour une unité d’une chambre de 415 pi2
  • À partir de 455 537 $ pour une unité de deux chambres de 829 pi2
  • À partir de 576 025 $ pour une unité de plus de deux chambres de 1040 pi2
  • À partir de 1,6 M$ pour un appartement-terrasse de 1 852 pi2
  • Stationnement intérieur à partir de 45 000 $ (taxes en sus)

Articles récents du même sujet