Jeux de société
20:39 18 mai 2020 | mise à jour le: 25 mai 2020 à 13:35

Jeu du Lundi : Orléans

Jeu du Lundi : Orléans

Tous les lundis, le Ludologue présente un jeu de société. Qu’il soit récent ou sorti il y a 50 ans, le jeu sera tout le temps un coup de cœur personnel.

Je dois l’avouer, il m’est arrivé, honte sur moi, de ne pas essayer un jeu à cause de ses visuels. Que le design graphique me paraisse tellement terne que le jeu ne peut pas être bon. Oui, j’ai ce petit côté snobinard ludique qui ressort de temps à autres, mais je me dois de le combattre. Et une des bonnes façons est de le casser est de passer outre et j’ai bien fait lorsque j’ai essayé Orléans.

Et donc, qu’est-ce que c’est que ce jeu?

Orléans propose aux joueurs une mécanique qu’on retrouve peu souvent dans les jeux de société : le bag building (qu’on pourrait traduire par construction de sac). Cette mécanique de jeu reprend l’esprit des jeux de deck building comme Dominion mais au lieu des cartes, on a des petits jetons qu’on dépose dans un sac.

Si vous n’êtes pas familiers avec ces genres, imaginez que chaque joueur a un sac dans lequel se trouvent quelques jetons. Dans Orléans, 4 de différentes couleurs qui représentent des gens travaillant pour nous. À chaque tour, les joueurs pigent dans leur sacs un certains nombres de jetons pour faire certains effets. Ici, ces jetons servent à activer toutes sortes d’actions.

Comme dans Orléans les joueurs cherchent à étendre leur influence dans les alentours de la ville, les actions permettent d’engager des personnes, d’établir des comptoirs, de se position à la mairie, etc. D’ailleurs, tout le sel du jeu repose sur les actions choisie car la plupart d’entre elles permettent d’ajouter un jeton à son sac en plus de donner un bonus particulier.

Ainsi, les joueurs vont des fois être partagés en une action dont le bonus leur serait avantageux et une autre dont le personnage serait un ajout intéressant à leur sac. Le jeu propose donc une assez bonne diversité de choix stratégiques tout en restant accessible.

En somme, si l’on exclut les visuels qui sont plutôt moyens et le thème qui aurait très bien pu être remplacé par une usine à biscuit, le jeu offre une expérience de jeu très plaisante qui vaut le détour.

Le jeu a une pléthore de mini-extensions, mais les amateurs peuvent rafraichir leur expérience du jeu avec les deux principales extensions : Invasion qui propose différents scénarios (solo, coop, etc.) et Commerce et Intrigues qui amène de nouveaux plateaux, évènements et plus de confrontations entre les joueurs.

Orléans – 2 à 4 joueurs – 90 min. – 12+

À essayer si :

  • Vous voulez essayer un mécanique différente qu’on retrouve dans peu de jeux.
  • Vous cherchez un jeu avec une bonne profondeur stratégique mais restant accessible.
  • Vous aimez les jeux qui ont peu de temps morts.

À éviter si :

  • Vous trouver que l’idée de piger des jetons dans un sac représente trop de hasard.
  • Vous cherchez un jeu avec de l’interaction directe.
  • Malgré tout, les visuels sont essentiels pour que vous puissiez apprécier un jeu.

Articles similaires