Jeux de société
10:30 2 mars 2020 | mise à jour le: 20 mai 2020 à 17:49

Jeu du Lundi : Ghost Stories

Jeu du Lundi : Ghost Stories

C’est lundi et, on le sait tous, le lundi personne n’a envie de travailler. On recherche le moindre prétexte pour procrastiner. C’est donc avec grand plaisir que je vous annonce vouloir vous aider dans votre quête de tout-faire-sauf-du-travail. Tous les lundis, je vous donne le droit de décrocher quelques minutes en vous présentant un jeu de société. Qu’il soit récent ou sorti il y a 50 ans, le jeu sera tout le temps un coup de cœur personnel.

C’est en jouant à Horreur à Arkham, paru en 2005, que j’ai découvert le plaisir des jeux de société coopératif. Cette idée de travailler ensemble contre un jeu a changé ma perception de ce que pouvait être les jeux de société. À partir de ce moment, dès qu’un jeu coop sortait sur le marché, je voulais l’essayer et en 2008 en sort deux marquants : Pandémie et Ghost Stories. Et aujourd’hui, on va jaser du deuxième.

Et donc, qu’est-ce que c’est que ce jeu?

Ghost Stories, c’est un univers familier pour les amateurs de films films fantastiques asiatiques : un démon puissant qui menace l’humanité, des hordes de fantômes effrayants et des moines shaolins pour héros.

Ici, les joueurs incarnent 4 moines qui cherchent à empêcher le démon Wu Feng a revenir à la vie. Pour ce faire, il envoie ses troupes de fantômes assaillir un village. La seule solution pour les héros de tenir assez longtemps pour le bannir lorsqu’il sortira de sa cachette.

Le plateau de jeux est composé de 9 tuiles représentant le village et de 4 plateaux joueurs représentants la périphérie du village. À chaque tour, les joueurs vont piger un fantôme qui va s’ajouter sur leur plateau de joueur. Certains fantôme déclencher des effets quand ils apparaissent ou à chaque tour.

Pour les battre, les joueurs peuvent à leur tour, faire un déplacement sur une tuile village puis, soit attaquer un fantôme, soit activer la tuile village où ils se trouvent. Pour se battre, les joueurs doivent lancer des dés et avoir le nombre de symbole requis pour exorcicer un fantôme. Si ce n’est pas le cas, l’action est perdue.

Les tuilles village, quant à elles, ont toutes sortes de fonction : déplacer un fantôme, en tuer un automatiquement, ressuciter un moine éliminé, récolter des jetons de prière qui aident à repousser les fantôme, etc. Aussi, chaque joueur possède un pouvoir unique qui peut être de pouvoir déplacer les autres moines à son tour, de gagner un jeton de prière ou autre.

Tout le sel du jeu réside dans la difficulté de celui-ci. En effet, les joueurs peuvent perdre de plusieurs façons : si tous les moines sont éliminés, si le paquet de cartes fantôme est épuisé, … Par contre, pour l’emporter, une seule solution : éliminer Wu Feng lorsque celui-ci apparait et il n’apparait qu’après avoir passé la quasi-entièreté du paquet de cartes fantômes.

Le jeu a été très populaire à sa sortie et à acquis une réputation plutôt justifiée de « jeu très difficile à battre ». Depuis, deux extensions ont été publiées : White Moon (avec notamment des villageois à sauver) et Black Secret (qui donne l’opportunité à un joueur d’incarner Wu Feng). Le tout en plus d’une 10aine de petites cartes promo humoristiques comme B-Rice Lee ou Chuck No-Rice. Finalement, l’essentiel du jeu a été réimplémenté sous un nouveau thème médiéval-fantastique : Last Bastion.

Ghost Stories – 1-4 joueurs – 60 min. – 12+

À essayer si :

  • Vous aimez les défis, car le jeu est réputé très dur à battre.
  • Vous avez besoin de beaux visuels pour embarquer dans un jeu.
  • Vous aimez les parties tendues où la victoire se gagne à l’arrachée.

À éviter si :

  • Vous êtes moins de 4, la dynamique étant moins intéressante et le jeu plus difficile.
  • Dans votre groupe, il y a un joueur qui a plus d’expérience, car le jeu peu souffrir un « syndrome du joueur Alpha ».
  • Vous n’aimez pas qu’une partie se « joue sur un jet de dé ».

Articles similaires