Jeux vidéo
09:04 12 août 2020 | mise à jour le: 12 août 2020 à 09:30 temps de lecture: 4 minutes

Critique – Othercide

Critique – Othercide

Plongez dans un monde sombre et souffrez

Cette critique a été réalisée grâce à un code généreusement fourni par l’éditeur.

Dans Othercide, nouvelle production du studio franco-suédois Lightbulb Crew et édité par Focus Home Interactive, vous incarnez la Mère, le dernier rempart de l’humanité, le dernier espoir avant une extinction certaine. Cette dernière utilise les forces qui lui restent pour donner vie et guider ses Filles, des guerrières capables de repousser les monstres qui cherchent à les exterminer.

Le principe est simple. Il faut affronter des monstres dans des combats au tour par tour façon tactical RPG. Chacune des guerrière peut être, au choix, armée d’une épée, de deux pistolets ou d’une lance et d’un bouclier. Chacune de ces classes possèdes avantages et ses inconvénients de même que ses propres capacités spéciales.

Crédit: Focus Home Interactive

Durant les combats, il faut faire attention à deux choses: les points d’action, nécessaires pour les déplacements et les attaques, et la ligne de temps en bas de l’écran qui se lit de droite à gauche. Il faut donc faire preuve d’une vigilance de chaque instant. Il s’agit d’une question de vie ou de mort.

Mais il y a un twist. Dans ce monde impitoyable, on ne peut soigner ses blessures qu’en sacrifiant un personnage de même niveau ou de niveau supérieur. Dans la même idée, la Mère, sorte d’entité qui guide ses Filles pour des combats acharnés pour sauver l’humanité, peut donner vie à de nouvelles guerrières si tant est qu’on dispose de suffisamment de ressources.

Vous l’aurez compris, la souffrance est un thème récurrent dans Othercide. On a l’impression de se retrouver dans le cerveau de Charles Baudelaire quand il écrivait Les fleurs du mal et plus précisément le poème Spleen et idéal. C’est complexe et quelque peu cryptique au premier abord mais révèle tout son génie au fur et à mesure des parties.

Crédit: Focus Home Interactive

Une présentation unique

Othercide brille par son audace. Son gameplay qui mêle habilement rogue-like et tactical RPG façon Final Fantasy Tactics ou XCOM (les nouveaux) est addictif. Même si l’on perd, on recommence en changeant les classes, en expérimentant d’autres approches.

Mais l’audace d’Othercide réside aussi dans son visuel. Tout le jeu est en noir et blanc à l’exception de la couleur rouge qui symbolise autant la vie que la mort. C’est très osé mais également très réussi. Ce choix ne gâche en rien la lisibilité du jeu ou le design. Au contraire, cette limitation renforce le sentiment de fin du monde et de fatalité omniprésent. Comme si la joie avait définitivement quitté la Terre pour laisser place à un combat acharné entre deux forces opposées.

Bien sûr Othercide n’est pas le premier à tenter cette expérience visuelle. D’autres ont essayé comme The Saboteur, Madworld ou encore Echochrome, ils n’atteignent pas à mon avis le brio du jeu de Lightbulb Crew.

Crédit: Focus Home Interactive

Disponible sur PC, PS4, Xbox One et bientôt sur Nintendo Switch, Othercide est un jeu parfait pour vous faire oublier la situation unique que l’on traverse actuellement. De plus, son côté rogue-like vous donnera tellement de sueurs froides que vous en oublierez la canicule.

Verdict

Les plus

  • Le mélange rogue-like et tactical RPG
  • La direction artistique
  • La bande-son
  • Les mécaniques bien huilées

Les moins

  • Extrêmement difficile
  • Le scénario quelque peu cryptique

Note finale

8 / 10

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires