Jeux vidéo
08:40 18 août 2020 | mise à jour le: 18 août 2020 à 09:30 temps de lecture: 3 minutes

Critique – Pathfinder Kingmaker Definitive Edition

Critique – Pathfinder Kingmaker Definitive Edition

Partez à l’aventure sur consoles dans Pathfinder Kingmaker Definitive Edition

Après une apparition sur PC en 2018, Pathfinder Kingmaker Definitive Edition arrive dans une version console, entièrement adaptée pour notre plus grand plaisir. En effet, bien qu’il s’agisse du même jeu (incluant les contenus additionnels), le titre de Owlcat Games peut se jouer entièrement à la manette. Pour rappel, il s’agit d’un RPG occidental façon Baldur’s Gate ou Icewind Dale (pour en savoir plus sur la différence entre JRPG et WRPG, je vous invite à écouter notre podcast T’es pas mon genre qui détaille tout cela). L’interface reste la même à ceci près que l’on peut activer ou désactiver le pointeur à l’envie. Mais la véritable nouveauté de cette version console est la possibilité d’activer (ou non) les combats en tour par tour. Un joystick étant moins rapide qu’une souris, on apprécie cette possibilité.

Crédit: Owlcat Games

Dans Pathfinder Kingmaker Definitive Edition, on incarne un héros ou une héroïne en quête de gloire et d’aventures dans l’un des mondes Donjons et Dragons, les Royaumes Volés. On a donc plusieurs races qui intègrent l’équipe comme un nain ou un elfe. Nul doute que les excités du bulbe anti-multiculturalisme auront de quoi redire à ce sujet, mais la question n’est pas là.

Là où le jeu se rapproche de ses illustres prédécesseurs, c’est par son écriture et ses dialogues. Ces derniers en particuliers sont très réussis et on rit souvent lorsque deux personnages se crêpent le chignon. Ce n’est d’ailleurs pas étonnant puisque l’un des concepteurs n’est nul autre que la star déchue Chris Avellone. Le développeur à l’origine entre autres de titres comme Planescape Torment ou de la série Fallout.

Crédit: Owlcat Games

On notera toutefois quelques bogues ici et là, des commandes qui ne répondent pas très bien (il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour ouvrir une porte). Mais dans l’ensemble c’est très agréable.

Les néophytes devront s’armer de patience cependant car les menus sont assez austères. Le tout demandera un certain temps d’adaptation mais rien d’insurmontable.

Crédit: Owlcat Games

Techniquement, Pathfinder Kingmaker est très réussi. Les fenêtres de dialogue sont ornées de magnifiques portraits pour les personnages importants. Les différents décors sont excellents et très variés. En bref, vous en avez pour votre argent.

Si vous êtes en manque de RPG classique et que vous avez déjà fait et refait les jeux de la grande époque de Black Isle, Pathfinder Kingmaker Definitive Edition est fait pour vous! Dans le cas contraire, mieux vaut passer votre chemin.

Verdict

Les plus

  • L’adaptation pour consoles
  • Les combats au tour par tour (si on le souhaite)
  • Les dialogues
  • L’univers
  • Tous les DLC

Les moins

  • Les quelques bogues qui restent

Note finale

8 / 10

Un texte de Antoine Clerc-Renaud de Jeux.ca

Articles similaires