Jeux vidéo
12:01 15 décembre 2020 | mise à jour le: 15 décembre 2020 à 12:29 temps de lecture: 11 minutes

Opinion — Qui est responsable du lancement désastreux de Cyberpunk 2077?

Opinion — Qui est responsable du lancement désastreux de Cyberpunk 2077?

L’internet est à feu et à sang depuis le lancement de Cyberpunk. Les mauvaises performances sur PS4 et Xbox One, les nombreux bugs et les déceptions par rapport aux attentes beaucoup trop élevées participent à ce dernier blitz de négativité de 2020. Mais qui donc est responsable pour le lancement désastreux de Cyberpunk 2077? 

Premier coupable : une mauvaise gestion d’entreprise

Le développement de Cyberpunk 2077 semble avoir été la définition même de l’enfer sur terre. Des histoires d’horreurs comme des crunchs interminables, des bonus basés sur les heures supplémentaires et le score metacritic ne sont que quelques exemples de gestion douteuse de la part de CD Projekt Red.

Ça fait partie de la triste tradition qu’ont les gros studios de jeu à demander aux employés des efforts surhumains dans des délais irréalistes, tout ça dans des conditions souvent oppressantes et toxiques. Rockstar Games, Ubisoft, EA, Naughty Dogs, Riot Games, bref, la liste est interminable.

Gold le 5 octobre? L’était-il vraiment?

Le pire dans tout ça, c’est que le boss de CD Projekt avait promis que ces employés ne subiraient aucune période de crunch, pour finir par exiger des semaines de travail de 6 jours. On peut blâmer la pandémie ou les 9 plateformes pour lesquelles le jeu a été développé, mais au final, c’est juste de la mauvaise gestion. Les dates de sorties sont imposées par nul autre que la compagnie elle-même, c’est donc LEUR décision de demander à leurs employés de mettre en péril leur santé mentale, dans une année où les dépressions sont les plus insidieuses. Inacceptable.

Pas étonnant que ces employés usés à la corde nous pondent un produit imparfait. Je suis persuadé que les bugs, crashs et autre glitch visuels seront réglés avec le temps, parce que c’est justement ce dont ils avaient besoin : du temps.

Deuxième coupable : les actionnaires et autre radins

Nous avons entendu entre les branches du web que les développeurs chez CD Projekt Red étaient tout à fait au courant que les versions sur les consoles de génération passées n’étaient pas prêtes, mais qu’ils ne pouvaient pas se permettre un autre délai. Pas pour faire plaisir aux joueurs impatients, mais bien pour la pression monétaire. On peut facilement s’imaginer les commanditaires qui attendent leurs chèques. Nvidia, qui utilise ce jeu comme titre phare pour faire la promotion du ray tracing sur la nouvelle série de cartes graphiques? Les constructeurs de console, pressés d’étoffer leur catalogue de jeux? Les actionnaires qui sont persuadés que sortir le jeu avant Noël les aidera à vendre plus de copies? La Pologne elle-même, qui finance le studio depuis 8 ans sans voir de retour monétaire? Possible.

Éviter un autre délai, c’était la pire décision possible. Les actions de la compagnie ont chuté de 40 % dans la première semaine de ce lancement désastreux. La réputation du jeu et du studio est sérieusement entachée, même si beaucoup de gens (dont moi-même) considèrent que le jeu en soi est exceptionnel (sur Series X et PC). On considère encore aujourd’hui Assassin’s Creed Unity comme un désastre rempli de bugs, même s’il a été corrigé depuis longtemps. La première impression est souvent la plus importante.

S’il n’avait pas été annoncé si tôt, ils auraient pu (auraient dû) nous annoncer en début 2020 que la version PS4 et Xbox One étaient abandonnées, pour se concentrer uniquement sur la version PS5 et Xbox Series. La rumeur veut que le dernier délai fût une tentative (en vain) d’optimiser l’expérience pour les consoles de génération passées. Peut-être qu’avec cette annulation, la version officiellement next-gen aurait été prête pour la sortie des nouvelles consoles. Mais puisque les précommandes avaient été lancées depuis plusieurs années, il était déjà trop tard.

Troisième coupable : la hype

Cyberpunk 2077 a été annoncé beaucoup trop tôt. C’est cette annonce hâtive et sa campagne publicitaire agressive et interminable qui a rendu chaque délai douloureux, et qui a attiré de plus en plus de regards.

Le message jaune qui tue

La hype, c’est une boule de neige qui grandit à mesure qu’elle dévale la pente. Alors lorsqu’elle roule depuis 8 ans, il y a de quoi avoir peur.

Elle était tellement énorme, que beaucoup de gens se sont précipités pour l’acheter sans trop savoir dans quoi ils s’embarquaient. On a vu des gens apprendre en direct que c’était un RPG et non un FPS. D’autres se sont plaint qu’il y avait trop de dialogue, alors qu’il est basé sur un RPG papier où le développement narratif est primordial. On a même vu certaines personnes être déçu que ce soit «juste un autre jeu vidéo». À quoi vous attendiez-vous?

Parce que quand la hype est trop grande, le grand public, celui qui ne se renseigne pas et qui fait ses achats les yeux fermés, sera inévitablement emporté par la vague. C’est à ce moment que Reddit bouille de gens mécontents, déçus de ne pas pouvoir avoir autant de plaisir que les autres et faire partie de la gang.

Pourtant, CD Projekt Red nous avait présenté 40 minutes de gameplay en 2018 : une mission qui se retrouve verbatim dans la version finale. Ils ont aussi présenté 5 épisodes de Night City Wire, qui décrivaient en long et en large chaque élément du jeu. Plutôt triste de voir des gens demander un remboursement parce que Cyberpunk ne correspond pas à leur attente niveau gameplay, alors que toutes les informations étaient disponibles.

Encore une fois, vous me direz que si les compagnies dévoilent leur jeu autant à l’avance, c’est pour générer de l’enthousiasme sur le web, qui est ensuite utilisé pour aller chercher du financement. Si c’est le cas, c’est tout ce système en entier qui doit être revu, puisqu’au final, c’est lui qui nuit à l’opinion générale à sa sortie (et qui a participé à au crash des actions). Je crois sincèrement que Cyberpunk est l’un des meilleurs jeux de l’année, mais il est évident qu’un joueur qui s’attend à une révolution qui transcende le médium sera déçu, peu importe le produit. Je crains déjà la sortie de The Elder Scrolls VI, qui ne réussira probablement pas, lui non plus, à survivre à la hype.

Quatrième coupable : l’internet

Je tiens à préciser que j’ai testé Cyberpunk 2077 sur Xbox Series X et que j’ai énormément de plaisir. Je n’ai rencontré aucun crash, ni autre problème majeur qui nuit à la jouabilité. Comme tout open-world à son lancement, j’ai eu mon lot de bugs visuels classiques. Des NPCs qui s’assoient dans le vide ou des items qui flottent dans les airs, bref, rien qui n’a pas été vu dans les GTA, Red Dead, Fallout ou Elder Scrolls de ce monde à leur lancement. 

Évidemment, la version PS4 et Xbox One est une tout autre histoire. Ces performances décevantes, soit 30 fps parfois réduits à 20 fps dans certaines scènes, avec une résolution qui tourne autour de 720p. Ajoutons à ça des textures parfois floues et des effets d’éclairages très loin de ce que l’on a pu voir dans les vidéos présentées jusqu’ici. On comprend la déception.

D’un autre côté, il faut se rendre à l’évidence que ces consoles datent tout de même de 2013 (7 ans), et qu’un 30 fps était courant (très courant, même) pendant cette génération. C’est toujours pire pour les open-world, qui ont besoin de plus de jus pour charger leur grand environnement, et c’est pire pour les jeux multi-plates-formes (contrairement aux jeux exclusifs qui sont spécifiquement optimisés pour une seule machine). Nous pouvons prendre cet exemple au hasard de Far Cry 4, sorti à la fois sur PS3 et PS4. La différence est notable, et plutôt semblable par rapport au downgrade (résolution, textures, frame rate, effets).

On a l’impression que depuis deux ou trois ans, les joueurs consoles ont attrapé la fièvre de la performance dont seuls les joueurs PC avaient succombé jusqu’à maintenant. Tout le monde s’improvise comme un spécialiste Digital Foundry. Qui a critiqué la forêt aux 20 fps dans Breath of the Wild? Personne. En 2020, 30 fps ne semblent pas être acceptables selon les dires de votre page Reddit préférée. «Le saviez-vous? The Legend of Zelda Ocarina of Time roulait en 20 fps. Quoi? Scandale!»

Il semble clair que Cyberpunk a été développé avec le PC et les nouvelles consoles en tête, et qu’ils n’ont pas réussi à l’optimiser maintenant qu’il était prêt. J’ai constaté moi-même ce genre de différence en testant Assassin’s Creed Valhalla sur Xbox One S. Même chose : 720p, 30fps, des textures floues, des objets qui apparaissent… comme si le développeur devait repenser tous les modèles et les textures pour l’ancienne génération, mais qu’il préférait simplement réduire la résolution pour sauver des coûts…

La résolution variable est couramment utilisée sur les nouvelles consoles pour éviter une chute de FPS, mais lorsqu’on passe de 4K à 1440p, c’est beaucoup moins visible que le 900p à 720p sur Cyberpunk.

Les bugs devront être corrigés, et le frame rate stabilisé, mais je crois qu’il n’est pas réaliste de penser que Cyberpunk roulera à plus que 30 fps sur ces consoles dernière génération, surtout lorsque PS4 Pro et la Xbox One X étaient là pour les joueurs avides de performance. On ne peut pas non plus s’attendre à ce que les graphismes soient de par avec les nouvelles consoles à 600 $, ou les cartes graphiques RTX série 2000 ou 3000. 

Il est là, le gouffre entre le PS4 et la PS5.

On ne peut pas non plus crier à la fausse information, puisqu’au final, Cyberpunk 2077 est plus beau maintenant sur PC que la version présentée en 2018. Par contre, le studio aurait pu mettre en garde le public par rapport au performance des version PS4 et Xbox One.

Finalement, rien de pire pour enflammer l’internet qu’une mauvaise communication avec le public. Ça aussi, ç’a été un désastre. Le CEO de CDPR qui nous dit que le jeu roule étonnamment bien sur l’ancienne génération de console, deux semaines seulement avant ce lancement désastreux. Faux. (Source https://www.gamesradar.com/cyberpunk-2077-runs-surprisingly-well-on-current-gen-consoles-according-to-cd-projekts-ceo/) Lorsque le gestionnaire de communauté a rassuré les fans sur Twitter que le jeu ne serait plus repoussé… quelques heures avant l’annonce d’un autre délai… (source https://www.sportskeeda.com/esports/cyberpunk-2077-3-week-delay-angers-thousands-online-twitter-takes-sly-jabs-developers )

«Meilleur après»

Comme le dit le titre de l’article, tout ceci reste une opinion. Je comprends tout à fait votre déception face au graphisme des versions PS4 et Xbox One (c’est pour cette raison que j’ai précommandé ma Series X). Même CD Projekt Red comprend votre déception, puisqu’ils se sont excusés ouvertement en offrant un remboursement. Il serait toutefois dommage de passer à côté de cet excellent jeu. Demandez votre remboursement, attendez une mise à jour, procurez-vous une nouvelle console, ou modifiez votre PC, mais de grâce, testez Cyberpunk 2077 dans de meilleures conditions (sauf si ce n’est pas votre genre de jeu, bien sûr). Dernier rappel, la mise à jour next-gen n’est pas encore disponible pour PS5 et Xbox Series X : nous jouons présentement à la version rétrocompatible. Le jeu sera donc encore plus beau au printemps.

J’ai aussi une pensée pour les employés de chez CD Projekt Red qui ont travaillé fort, trop fort, et ont été victime d’une mauvaise gestion et de manque de temps pendant cette pandémie mondiale. N’oubliez pas que votre surplus de rage affecte plus leur vie que celle de leur patron.

Un texte de Martin Brisebois de Jeux.ca

Articles similaires