Jeux vidéo
21:14 2 mars 2021 | mise à jour le: 2 mars 2021 à 21:29 temps de lecture: 4 minutes

Critique – Rhythm Doctor

Critique – Rhythm Doctor

Les fervents amateurs de jeux de rythme suivent le développement de Rhythm Doctor depuis l’apparition de sa proposition sur Steam Greenlight en 2017. La promesse était alléchante: un jeu indépendant inspiré par Rhythm Heaven, sur nos PC.

Ç’aurait pu être mauvais, une pâle copie de son inspiration. Mais l’espoir y était. Puis le 26 février dernier, Rhythm Doctor est finalement disponible sur Steam en Early Access. C’est aussi bon qu’on aurait pu l’imaginer.

Là où Rhythm Heaven était unique en son genre, c’est qu’il ne demandait pas de lire une partition qui défile comme la majorité des jeux de rythme, mais se jouait surtout à l’oreille. On y trouve bien sûr une représentation visuelle des sons à l’écran, mais à un moment donné, on nous retire cet indice pour vous obliger à vous servir de votre sens du rythme.

Rhythm Doctor utilise le même principe. Dans celui-ci, vous devez appuyer sur un bouton (la barre espace ou le bouton d’une manette) à tous les 7ème beat.

1-2-3-4-5-6-SEPT-(8)! 1-2-3-4-5-6-SEPT-(8)!

Un seul bouton, mais tout un défi!

Mais qu’est-ce que la médecine à avoir avec tout ça? En tant que stagiaire, vous assisterez deux médecins qui pratiquent une méthode expérimentale sur leur patient au rythme cardiaque irrégulier. Taper le beat sur le défibrillateur au bon moment synchronisera son cœur. 

Au début, c’est un jeu d’enfant. Le battement est régulier, facile à suivre. Par la suite, pour notre plus grand plaisir, ça se complique. Chaque niveau introduit une variation intéressante, comme plusieurs personnages à surveiller à la fois, des changements de vitesse ou de rythme, des distractions à l’écran, ou même des glitchs totalement déstabilisants.

Ça peut sembler répétitif, mais puisque le gameplay est basé sur la théorie de la musique, on est constamment introduit à de nouveaux rythmes qui finiront par faire de vous un véritable métronome humain!

Les boss sont de petits chefs-d’œuvre qui demandent un maximum de concentration. (Spoiler pour l’un des boss) Le deuxième est complètement fou: le jeu passe du mode plein écran à une petite fenêtre, et celle-ci se déplace par elle-même au son de la musique!

La grande surprise, c’est qu’au lieu de présenter des vignettes absurdes comme Rhythm Heaven, chaque niveau raconte l’histoire du patient que l’on soigne. Quelques-unes sont étonnamment touchantes et franchement bien ficelées, ce qui n’était pas du tout nécessaire pour un jeu de ce type. Un projet fait par des passionnés, et ça se sent.

Steam Workshop: du DLC gratuit à l’infini

L’avantage d’être sur Steam, c’est de pouvoir profiter de l’interface Workshop pour rendre son jeu personnalisable avec du contenu créé par les utilisateurs. Grâce à l’éditeur de niveau très malléable inclus, les fans ont déjà créé plusieurs dizaines de morceaux à télécharger et jouer gratuitement.

Rhythm Doctor prévoit rester environ un an en Early Access, question d’ajouter du contenu (la campagne s’arrête présentement après le 4e acte), d’étoffer l’éditeur de niveau et d’écouter le commentaire des joueurs. 

J’ai eu quelques accrochages, notamment le support de manette incomplet, dont seul le bouton «A» est pris en charge… On peut donc s’en servir dans les niveaux, mais on doit utiliser un clavier pour naviguer des menus. Étrange!

Si la prémisse vous intéresse, nul besoin d’attendre: c’est déjà un produit de qualité très amusante qui vaut clairement le 18$ demandé.

Un texte de Martin Brisebois de Jeux.ca

Articles similaires