Ahuntsic-Cartierville
12:57 2 septembre 2020 | mise à jour le: 4 septembre 2020 à 16:19 temps de lecture: 4 minutes

À Sophie-Barat des élèves mangeront dehors faute de place

À Sophie-Barat des élèves mangeront dehors faute de place
Photo: ArchivesDes élèves de Sophie-Barat mangeront dehors pour laisser de la place dans les cafeterias et salles à dîner.

Des élèves de l’école secondaire Sophie-Barat devront manger en dehors de leur établissement pour laisser de la place dans les salles à manger afin de respecter la distanciation physique. Une disposition temporaire selon la direction de l’école.

Alors que la controverse se poursuit au sujet de la délocalisation de 500 jeunes inscrits à Sophie-Barat vers l’école St. Dorothy dans le quartier Saint-Michel, les parents ont appris le 31 août que les enfants qui pourront le faire devront manger à l’extérieur ou à la maison.

Dans une lettre, le directeur de l’école, Jean-François Gagnon, justifie la décision par le manque d’espace. «Nous devons limiter le nombre de dîneurs au maximum à l’intérieur dans un contexte de distanciation sociale obligatoire.»

Dans les anciens bâtiments de Sophie-Barat – maison-mère et annexe – des salles à diners et un foyer sont disponibles. Des tables supplémentaires ont été installées devant les gymnases permettent aux jeunes de manger.

À St. Dorothy, une salle de dîner existe avec des tables assignées pour les groupes. D’autres tables ont aussi été posées dans un dépôt et dans les gymnases.

«Les élèves seront invités à manger à l’extérieur si possible. Pour ceux qui dîneront à St. Dorothy, le lunch froid ou le thermos seront à privilégier», écrit le directeur. Cette situation n’a pas manqué de susciter la colère de parents notamment sur les réseaux sociaux.

«Ce n’est pas réaliste vu le transit pour plusieurs (temps et lieu). Je ne voudrais pas voir des tonnes de jeunes dans le bus à une heure de pointe. Sans insister sur les difficultés du quartier (vulnérabilité, gangs possibles, etc.), devrions-nous faire une représentation collective pour qu’une salle (gymnase) avec divisions soit aménagée, et que l’heure de dîner soit différée entre groupes pour ce faire?», a demandé un parent.

«Ils ont du front de demander aux élèves de St. Dorothy de manger à l’extérieur après leur avoir dit de ne pas se promener seuls dans le quartier à cause des gangs de rue. Dîner à la maison, avec 45 minutes de transport en commun pour les plus chanceux, c’est rire de nous», a écrit une autre.

Distinctions

Pour le Centre de services scolaires de Montréal (CSSDM) qui a remplacé la commission scolaire, il y a des nuances à apporter dans cette annonce.

«Le directeur de l’école affirme que les élèves peuvent dîner à l’extérieur, il n’y a pas d’obligation», souligne le responsable des relations de presse du CSSDM, Alain Perron.

Il assure que des tables ont été ajoutées à la cafétéria à St. Dorothy ainsi que des tables à pique-nique dans la cour de l’école.

«Les trois pavillons ont l’espace nécessaire pour dîner à l’intérieur, mais pendant que la température est encore clémente, la direction de l’école propose cette ouverture», mentionne-t-il.

Quant à la distance entre les domiciles des élèves et l’école, le responsable des communications convient que la situation diffère d’un jeune à l’autre. «Pour certains élèves, l’école à St. Dorothy les rapproche de leur résidence et ils pourront aller dîner à la maison», mentionne-t-il.

Concernant la demande d’un transport dédié pour ces jeunes, le CSSDM ne donne aucune nouvelle information.

Les élèves de secondaire 1 et 2 de Sophie-Barat, à Ahuntsic, doivent se rendre dans le quartier Saint-Michel pour suivre leurs cours, car leur école est en partie fermée en raison de la structure instable.

Sophie-Barat
Des élèves de Sophie-Barat mangeront dehors pour laisser de la place dans les cafeterias et salles à dîner.

Articles similaires