Ahuntsic-Cartierville

D’un dépotoir au deuxième plus grand parc de Montréal

Photo: Isabelle Bergeron/TC Media

L’ancien dépotoir de Montréal deviendra un parc iconique de la métropole. Des centaines de millions de dollars ont été investis pour faire du Complexe environnemental Saint-Michel (CESM) un «lieu extraordinaire».

«New York a le Central Park et le High Line. Nous aussi, nous aurons nos parcs de renommée mondiale, soit avec le Mont-Royal et le CESM», a lancé le maire Denis Coderre, en conférence de presse, aujourd’hui.

L’ancienne carrière de calcaire, devenue le dépotoir de Montréal dans les années 1980, deviendra le deuxième plus grand espace vert de Montréal, en 2023.

«C’est un joyau caché de Montréal. Nous allons créer un parc public de toutes pièces dans un lieu où l’on a enfoui 40 millions de tonnes de déchets», affirme M. Coderre.

«Les gens ne veulent pas vivre à côté de la « plus belle poubelle de Montréal », comme elle était surnommée, il y a une trentaine d’années. Ce projet est un gros défi, mais à Saint-Michel, nous prouverons qu’on peut changer l’impossible en quelque chose de possible», ajoute Anie Samson, mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Déjà, plusieurs centaines de millions ont été investis dans les lieux. Plusieurs autres dizaines de millions s’y ajouteront au cours des prochaines années, mais la ville-centre n’a pas voulu se prononcer sur le coût total des travaux.

Première inauguration

En 2017, quatre secteurs du nouveau parc seront inaugurés, dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, dont 17,7 nouveaux hectares jusqu’à présent inaccessibles à la population.

Une zone de 5,2 hectares longeant l’avenue Papineau sera construite et aménagée pour devenir la vitrine du parc. Aires de rencontre, mobiliers urbains, belvédères, aires de pique-nique et jeux libres sont quelques-uns des éléments qui viendront meubler l’espace vert.

Un deuxième secteur, de 12,5 hectares, sera ouvert dans la portion est du complexe. Surnommée le Boisé, cette zone accueillera des haltes de repos, un belvédère, des éléments de mobiliers et d’interprétation ainsi qu’une œuvre d’art soulignant la mémoire du lieu.

Réaménagement
En plus des deux nouveaux secteurs, deux autres portions du CESM seront réaménagées, soit les zones Papineau nord et d’Iberville sud.

De nouvelles entrées seront ajoutées le long de l’avenue Papineau, autour du Stade de soccer de Montréal, inauguré en juin dernier. Des sentiers et la voie polyvalente seront refaits en plus d’installer de nouveaux éléments de mobilier, d’interprétation et d’infrastructures numériques.

Dans la portion est du CESM, les entrées Émile-Journault et 2e Avenue seront réaménagées ainsi que les sentiers et la voie polyvalente. Des belvédères et des éléments de mobilier seront également installés. De la plantation et du verdissement seront aussi effectués dans les quatre zones.

L’administration centrale investira 33,7 M$ dans ces quatre nouveaux secteurs.

Articles récents du même sujet