Côte-des-Neiges & NDG
11:08 11 juillet 2020 | mise à jour le: 11 juillet 2020 à 11:09 temps de lecture: 5 minutes

Confusion, incertitudes sur la rue Terrebonne

Confusion, incertitudes sur la rue Terrebonne
Photo: Daniel Sucar/MétroL’école primaire St. Monica est directement affectée par les nouvelles pistes cyclables de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce sur la rue Terrebonne.

La question «Que faire de la rue Terrebonne ?» semble peser lourdement sur le conseil municipal de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce, alors que le projet initial d’aménagement d’un tronçon de deux kilomètres de pistes cyclables protégées sur la rue notoirement fréquentée est remis en question par plusieurs membres du conseil et résidents.

«Il y a une confusion totale dans le quartier,» a déclaré Marvin Rotrand, conseiller municipal à Snowdon. «Il est évident que nous devons prendre le temps de mettre les choses au clair.»
Le mois dernier, les membres du conseil ont convenu à l’unanimité d’aller de l’avant avec un plan visant à ajouter des pistes cyclables à l’espace situé sur la rue Terrebonne entre les avenues Girouard et Belmore – en retirant près de 250 places de stationnement du secteur.

Ces pistes s’inscrivent dans le cadre d’une initiative plus vaste mise en place par la mairesse de l’arrondissement, Sue Montgomery. Connue sous le nom de «programme des rues partagées», cette initiative verra la mise en place de plus de couloirs piétonniers, de pistes cyclables et des mesures de ralentissement de la circulation qui rendront CDN-NDG plus agréable pour les piétons, les cyclistes et les automobilistes.

«Les parents et les résidents militent depuis longtemps pour une piste cyclable sur Terrebonne,» a déclaré Annalisa Harris, chef de cabinet de la mairesse Montgomery. «Nous sommes ravis de pouvoir répondre aux demandes d’une communauté de cycliste croissante à Notre-Dame-de-Grâce.»

Toutefois, le projet a reçu des réactions négatives de la part de certains résidents locaux.

«Je suis ravie à l’idée d’une piste cyclable, mais je sais que le changement est difficile à accepter pour les gens,» a indiqué Julie Beauchemin, résidente de NDG. «L’idée de retirer des places de stationnement va causer d’énormes problèmes aux habitants.»

«Les gens n’aiment pas le changement, donc peu importe ce que les politiciens décident, il y aura toujours quelqu’un qui sera malheureux.» – Julie Beauchemin, résidente de Notre-Dame-de-Grâce.

En réponse à ces préoccupations, certains membres du conseil de CDN-NDG reconsidèrent leur position initiale concernant les pistes cyclables.

«La proposition de Mme Montgomery va bientôt se concrétiser, à moins que le conseil d’arrondissement ne revienne en session et ne le modifie – ce que je propose,» a déclaré M. Rotrand. «Mon propre sentiment est que nous devrions attendre un peu plus longtemps avant de décider du sort de Terrebonne.»

Nouvelle proposition

En attendant, le conseiller de NDG Peter McQueen a sa propre suggestion sur ce qui devrait être fait pour le couloir à forte circulation. Pour maintenir à la fois les pistes cyclables et les places de stationnement, M. McQueen suggère de transformer Terrebonne en une rue à sens unique.

«Les résidents préfèrent avoir une rue à sens unique, si cela veut dire garder leurs places de stationnement,» a expliqué M. McQueen. «Les gens de mon quartier veulent faire du vélo, mais ils doivent encore garer leurs voitures dans la rue».

En plus de rendre la rue plus sûre pour les piétons et les cyclistes, le conseiller NDG a déclaré qu’une rue Terrebonne à sens unique serait un atout durant l’hiver, car la neige sur le sol pourra facilement être mise de côté sans en affecter les conducteurs. Il a également souligné que retirer des places de stationnement des deux côtés de Terrebonne serait une décision extrêmement impopulaire auprès de ceux qui visitent les écoles et les églises de la rue.

Mais avant de soumettre sa proposition, M. McQueen devrait mener une étude de circulation, pour voir si sa suggestion est réalisable. Pourtant, son idée semble être populaire auprès des locaux.

«C’est le meilleur des deux mondes,» a déclaré Mme Beauchemin. «Vous avez les pistes cyclables, sans la polarisation qui vient avec la suppression des places de stationnement.»

Sur la base de la suggestion de M. McQueen et des préoccupations des habitants, M. Rotrand fait pression pour que le conseil municipal de CDN-NDG tienne une réunion spéciale et retire les pistes cyclables sur Terrebonne de l’initiative de rues partagées – au moins, pour le moment.

Marvin Rotrand a déclaré: «Je n’approuve pas sa proposition, mais je crois qu’il mérite le temps nécessaire pour faire une étude de la circulation.»

Repousser

Pour sa part, la Commission scolaire English-Montréal (EMSB) a refusé la suppression des places de stationnement, dont beaucoup sont utilisés par les parents et les éducateurs de l’école primaire St. Monica.

«La perte de ce qui est déjà un stationnement inadéquat sur la rue Terrebonne est une préoccupation importante pour les membres du personnel de St. Monica, ainsi que pour les parents qui conduisent et viennent chercher leurs enfants à l’école,» a déclaré le directeur régional de l’EMSB Pela Nickoletopoulos dans un courriel au conseil de CDN-NDG.

M. Nickoletopoulos a aussi dénoncé le fait que l’EMSB ne faisait pas partie du processus de consultation – ce qu’il juge «particulièrement irrespectueux», étant donné que les pistes cyclables proposées affecteront le stationnement pour St. Monica, ainsi que de deux autres écoles de l’EMSB situé à proximité.

«Nous sommes à l’écoute des demandes de l’EMSB et des discussions ont lieu pour améliorer le projet,» a déclaré Christian Arseneault, le conseiller municipal responsable du district qui héberge l’école.
M. Arseneault – qui n’a pas précisé s’il avait consulté l’EMSB– s’est dit confiant de pouvoir parvenir à une solution avec l’EMSB avant le début de l’année scolaire.

Articles similaires