Côte-des-Neiges & NDG

Murale en hommage à Benny Farm

Sharon Sweeney devant la murale du secteur Benny Farm dans NDG située au 3410 de l'avenue Benny. Photo: Mariklôde Tardi, Métro

Une murale en hommage au quartier Benny Farm a été peinte sur la façade nord d’un immeuble de l’avenue Benny dans Notre-Dame-de-Grâce (NDG). Visible à partir de la ruelle derrière le Pharmaprix, l’œuvre picturale a été réalisée grâce à un financement de 10 000$ en provenance du Programme d’art mural (PAM) et au 3500$ de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG).

En octobre 2020, une première portion de l’œuvre a été réalisée grâce à l’engagement de huit personnes qui ont travaillé durant sept jours complets. Le froid automnal et la pandémie ont occasionné des délais.

«Quand on a commencé, on n’avait aucune idée du trafic qui passait par ici. Puisque les gens vont au Provigo et au Pharmaprix, ce lieu est vraiment une ‘‘racine’’ dans le quartier. Durant la COVID, l’impact a été incroyable. Les gens adoraient. Ils venaient nous remercier pour la joie qu’on leur procurait et ils apportaient chaque jour de la nourriture à Borrris. Tout le quartier savait qui était Borrris», raconte l’organisatrice communautaire de Benny Farm, Sharon Sweeney, qui partage aussi la Table d’arts et de la culture du conseil communautaire NDG.

Borrris, c’est Boris Biberdzic, artiste de MU, un organisme de bienfaisance qui transforme l’espace public montréalais en réalisant des murales ancrées dans la communauté. L’artiste a aussi produit d’autres murales dans le quartier, dont celle à la boulangerie italienne située à l’angle de la rue Melrose dans Upper-Lachine.

Au début, Sharon Sweeney ne se doutait pas que ce projet demandait autant de travail et de planification. «Le propriétaire, Nick Debeyiotis, a été fantastique. À chaque limitation ou enjeu, il était prêt à travailler avec nous. Il nous a même offert un espace pour entreposer nos choses. Il a vraiment été un facilitateur.»

L’histoire de Benny Farm

Cette murale se veut une représentation de l’histoire du quartier. D’abord, Benny Farm est la ferme ayant appartenu à la famille de Walter Benny, un immigrant britannique qui possédait plusieurs propriétés à Montréal en 1833. Durant la Deuxième Guerre mondiale, la partie ouest de NDG située dans le quadrilatère formé par les rues Benny, Monkland, Walkley et Sherbrooke devient un ensemble résidentiel destiné aux anciens combattants. Une cité-jardin est alors conçue par l’architecte Harold Doran. Plus tard, ce secteur se transforme en un important projet de cohabitation.

En pointant la section blanche à gauche de la murale, Mme Sweeney explique que cette surface servira à donner une formation aux adolescents qui veulent apprendre à faire des murales.

En septembre 2021, elle approchera les étudiants en art des écoles du Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM), du Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys (CMSB) et des centres communautaires du quartier afin de finaliser l’entièreté du projet au mois d’octobre.

Articles récents du même sujet