Côte-des-Neiges & NDG

Frank Cavallaro, candidat du PCC dans Mont-Royal

Photo: Gracieuseté

Diplômé en 1980 d’un baccalauréat en communication de l’Université d’Ottawa, Frank Cavallaro a travaillé comme animateur radio pour Mix 96, puis comme spécialiste en météo à CTV Montreal et à CBC Television.

M. Cavallaro a soutenu les libéraux jusqu’en 2019, mais en raison des scandales entourant notamment SNC Lavalin et Julie Payette, des problèmes survenus dans les CHSLD et des retards dans la distribution des vaccins, il a été déçu.

Frank Cavallaro reconnait que le Canada est désormais en avance devant presque tous les pays pour la deuxièmedose de vaccin, mais critique la gestion de Justin Trudeau pour le retard au moment de la première dose. Ne pouvant pas encore fabriquer de vaccin l’an dernier, le Canada a dû en importer. Une situation évitable, selon M. Cavallaro.

De plus, avec la pandémie, le déficit actuellement estimé à près de 900 G$ inquiète le candidat conservateur qui pense à son fils, pour qui le poids de cette dette restera jusqu’à la fin de ses jours. Puisque durant la récession de 2008-2009, Stephen Harper serait passé d’un déficit de 50 G$ à 0$ en six ans, cela a convaincu M. Cavallaro de se lancer pour un premier scrutin cette année comme candidat conservateur dans la circonscription de Mont-Royal.

Pour les questions entourant les changements climatiques, le logement et la relance économique, Erin O’Toole a déjà dévoilé un plan, contrairement aux libéraux.

Sur les questions de la langue, Frank Cavallaro, qui parle français, anglais et italien, est pour un Canada bilingue. Il souhaite que dans toutes les provinces, les services comme les soins de santé soient offerts dans les deux langues officielles.

Concernant l’avortement, M. Cavallaro dit qu’il revient au choix de la femme, qu’il s’agit de son droit.

Articles récents du même sujet