Côte-des-Neiges & NDG

Ensemble Montréal dans CDN-NDG

(Dans l'ordre habituel) Gabriel Retta, Dimitra Kostarides, Lionel Perez, Ashley Thornton, Stéphanie Valenzuela et Sonny Moroz d’Ensemble Montréal. Photo: Gracieuseté

Les élections municipales du 7 novembre sont déjà bien entamées dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG). Depuis les dernières semaines, les candidats d’Ensemble Montréal, parti dirigé par Denis Coderre, se dévoilent au grand jour.

Les candidats

Lionel Perez, conseiller de la Ville du district Darlington, brigue un siège à la mairie d’arrondissement. Il tente de succéder à la mairesse sortante, Sue Montgomery, qui a lancé son propre parti en mars 2021 après avoir été expulsée du caucus de Valérie Plante. M. Perez soutient la candidate Stéphanie Valenzuela pour lui succéder comme conseillère dans Darlington.

Sonny Moroz se présente comme candidat au poste de conseiller de la Ville dans le district Snowdon. Il souhaite ainsi succéder à son homologue Marvin Rotrand qui a annoncé sa retraite en juin après 39 ans de vie politique active.

Dimitra Kostarides se présente comme candidate au poste de conseillère dans le district Côte-des-Neiges. Elle espère ainsi succéder à Magda Popeanu de Projet Montréal..

De son côté Ashley Thornton cherche à remporter le siège de conseillère de Notre-Dame-de-Grâce, occupé par Peter McQueen de Projet Montréal .

Dans le district Loyola, Gabriel Retta se présente au poste de conseiller. Nommé par le chef d’Ensemble Montréal au début septembre, M. Retta a remplacé Joe Ortona, ancien candidat pour ce poste et président de la Commission scolaire English Montréal, après son exclusion du parti à la suite de ses allégations à propos de la nation québécoise. Il est à noter que le siège de conseiller de Loyola est inoccupé depuis la démission inattendue du conseiller indépendant Christian Arsenault à la mi-août.

Le citoyen d’abord

L’équipe d’Ensemble Montréal dans CDN-NDG souhaite gouverner avec une approche pragmatique et inclusive qui donne la priorité aux  citoyens. Pour y arriver, elle mise sur trois choses : l’investissement, l’innovation et l’inclusion.

Corriger le déséquilibre budgétaire et obtenir le financement nécessaire de la part de la ville centre est un problème qui perdure depuis trop longtemps selon M. Perez. Avec cet argent, ce dernier promet d’améliorer la qualité de vie des citoyens en investissant dans les parcs et les infrastructures municipales.

Du côté de l’innovation, le parti veut établir des normes de service publiées et claires pour les permis, les élagages et le marquage de rue avec une imputabilité.

Pour le développement durable, un budget carbone est prévu. De plus, il est question d’autoriser des matériaux écologiques dans les rénovations et d’encourager le transport actif.

S’attaquer aux rénovictions fait aussi partie des priorités d’Ensemble Montréal. L’aspirant maire d’arrondissement parle de partenariat avec des firmes d’avocats OBNL afin d’aider les locataires à se défendre adéquatement.

CDN-NDG est l’arrondissement le plus populeux et l’un des plus diversifiés de Montréal. L’inclusion à travers tous les cercles d’activités basée sur les principes de vivre ensemble fait partie des promesses de la formation politique. Le conseil interculturel, un projet mis en place par M. Rotrand, devra être activé durant le prochain mandat. De plus, la création d’un comité-conseil des ainés et la création d’un programme pour donner des casques de vélo gratuits aux enfants des milieux défavorisés font partie de leur lot de promesses.