Hochelaga-Maisonneuve
16:33 23 août 2017 | mise à jour le: 23 août 2017 à 16:36 Temps de lecture: 3 minutes

Cité de la logistique: OCPM se penchera sur le dossier

Cité de la logistique: OCPM se penchera sur le dossier
Photo: Archives TC Media

Le comité exécutif va de l’avant et mandate l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) pour tenir une consultation portant sur les orientations préliminaires de développement économique et d’aménagement urbain relativement à l’implantation d’une Cité de la logistique dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM).

Au terme de la rencontre hebdomadaire du comité exécutif, ce matin, le maire de MHM, Réal Ménard, était très heureux.

«C’était un engagement que j’avais pris envers les citoyens. Je suis donc fier que notre administration soit allée en ce sens.»

Le maire ne tarit pas d’éloges à l’endroit de l’OCPM. Selon lui, la crédibilité et l’indépendance de l’organisme permettront d’apporter un nouvel éclairage au dossier par rapport aux consultations tenues précédemment par l’arrondissement et l’Institut du Nouveau Monde.

Il estime que le mandat de l’OCPM sera assez large pour aborder les différentes questions qui préoccupent les citoyens.

«Les gens pourront s’exprimer sur les enjeux importants du projet de développement du secteur l’Assomption Sud, soit les orientations préliminaires qui guideront la cohabitation entre le développement économique et l’aménagement urbain.

«Les consultations précédentes ont démontré l’importance des enjeux de la cohabitation entre le secteur à développer et le respect de la qualité de vie des citoyens à proximité du site», de dire M. Ménard.

Ce dernier réitère la volonté de la Ville d’aménager un parc d’entreprises vouées à la logistique à valeur ajoutée en harmonie avec le milieu d’insertion des secteurs Guybourg, Haig-Beauclerck et Viauville.

Un projet dont les orientations permettront d’offrir un cadre de vie de qualité aux travailleurs et aux riverains, d’améliorer la configuration du réseau artériel et sa connexion au réseau autoroutier, de limiter les nuisances sonores et visuelles, d’améliorer l’accessibilité du secteur en transport actif et collectif, indique-t-on dans les documents de la Ville.

Soupir de soulagement
Amélie Desnoyers, une citoyenne de l’arrondissement qui suit le dossier de la Cité de la logistique de près, est soulagée.

«Je suis contente que le mandat à l’OCPM soit octroyé. L’organisme amènera un nouveau regard sur le dossier. Espérons que nous puissions questionner la pertinence des activités liées à la logistique dans ce secteur», commente-t-elle.

La conseillère municipale de Projet Montréal, Laurence Lavigne Lalonde, est aussi satisfaite des récents développements.

«Il était temps. C’est une belle victoire pour les citoyens. Sans leur mobilisation, nous n’aurions pas obtenu cette consultation. Au départ, il n’était pas dans les intentions du maire Ménard de mandater l’OCPM. C’est venu tardivement et après les pressions citoyennes.»

La consultation ne sera pas une fin en soi et la vigilance demeurera de mise, croit Mme Lavigne Lalonde.

«Le projet de loi 85 présentement à l’étude à Québec – relativement au développement des zones industrialo-portuaires de la région métropolitaine de Montréal – m’inquiète. Si le décret est adopté sans modification, le gouvernement pourrait dicter les règles d’urbanisme des pôles logistiques et faire comme il l’entend. Où est le leadership de l’administration Coderre dans ce dossier», se questionne la conseillère municipale.

Les dates de la consultation publique seront déterminées ultérieurement par l’OCPM.

«J’espère simplement que l’on prendra le temps de bien faire les choses. Il faut trouver le bon rythme pour ne rien précipiter», fait valoir pour sa part Patricia Clermont, citoyenne de l’arrondissement.

Articles similaires