Hochelaga-Maisonneuve

Virage vert dans des pharmacies de Rosemont et d’Hochelaga

Virage vert dans des pharmacies de Rosemont et d’Hochelaga
Photo: GracieusetéLes pharmacies Jean-Maurice Weibel se sont engagées à produire moins de déchets et réduire leur consommation énergétique.

Deux pharmacies situées dans Rosemont – La Petite-Patrie et Mercier-Hochelaga-Maisonneuve seront les premières de leur secteur à offrir des produits ménagers en vrac, proposant ainsi une option plus verte à leur clientèle.

Les succursales Jean-Maurice Weibel de la chaîne Familiprix se trouvent au 3815 rue Masson et au 3495, rue Hochelaga. Le propriétaire a décidé d’entreprendre ce tournant « écoresponsable » il y a un peu plus d’un an.

« Nous avons tout d’abord fait des rénovations dans notre établissement sur Hochelaga, avec la mise en place de mesure pour réduire notre consommation énergétique. Nous avons fait installer des lumières DEL (diodes électroluminescentes) et un contrôleur intelligent de la température », souligne M. Weibel.

En collaboration avec l’entreprise experte en conseil en développement durable Le Maillon Vert, le propriétaire a adopté un plan d’intervention sur les 18 prochains mois, afin de cibler certains objectifs pour ses pharmacies.

Les fioles à médicaments seront désormais faites de contenants recyclables et plus résistantes, afin d’être réutilisables.

De plus, des produits comme le savon à vaisselle, à main, pour le corps et du détachant à linge, seront vendus en vrac, avec des contenants réutilisables.

« Nous sommes obligés de vendre les contenants lors du premier achat, parce que Santé Canada exige que l’on indique les ingrédients des produits, mais nous sommes à l’étude de solutions pour qu’éventuellement les clients puissent utiliser leurs propres contenants », insiste le pharmacien.

Celui-ci entend aussi réduire à la source les déchets créés par ses employés, visant à recycler ou composter 90 % des rebuts à terme.

Selon Margot Schleich, consultant en développement durable pour Le Maillon Vert, l’entreprise de M. Weibel peut espérer faire un retour d’investissement de 45 000$ à la fin de ce processus pour la rendre écoresponsable.

« Les pharmacies qui adoptent de telles initiatives connaissent une hausse de fréquentation de la clientèle et sont plus propices à garder leur personnel. De plus, elles peuvent s’attendre à réduire leurs coûts de fonctionnement en diminuant la facture d’énergie », affirme Mme Schleich.

Le Maillon Vert a accompagné une centaine d’entreprises, surtout des pharmacies, à la grandeur du Québec dans le cadre de son programme Pharmacie éco+ responsable.