Hochelaga-Maisonneuve
15:27 7 mai 2020 | mise à jour le: 8 mai 2020 à 12:37 temps de lecture: 2 minutes

Les élus d’Hochelaga-Maisonneuve veulent «sauver la Fête nationale»

Les élus d’Hochelaga-Maisonneuve veulent «sauver la Fête nationale»
Photo: 123RFHochelaga-Maisonneuve a longtemps été le point de rendez-vous de la Saint-Jean à Montréal.

Des élus locaux des trois paliers de gouvernement sont à pied d’œuvre pour «sauver» la Fête nationale, rendue incertaine dans Hochelaga-Maisonneuve en raison de la pandémie de coronavirus.

Selon la députée fédérale d’Hochelaga, Soraya Martinez Ferrada, «il y a toujours eu une intention» d’organiser une Saint-Jean unique au quartier. Avec l’arrivée des célébrations à la Place des festivals, puis au Parc Jean-Drapeau l’an dernier, Hochelaga-Maisonneuve avait perdu sa Fête nationale, constate-t-elle.

«On part de rien, mais il y a vraiment un goût de ramener [la Saint-Jean]», explique-t-elle à Métro Média.

En compagnie du maire de l’Arrondissement, Pierre Lessard-Blais, et du député provincial, Alexandre Leduc, Mme Martinez Ferrada a annoncé le versement d’un montant de 17 000$ par Patrimoine Canada afin de mettre sur pied un événement propre au secteur.

«On était assez avancés dans nos travaux quand la pandémie est arrivée», souligne M. Leduc, qui représente Québec solidaire à l’Assemblée nationale.

Fête virtuelle?

Les élus du quartier continuent à travailler sur la Saint-Jean, malgré les interdictions de rassemblement. Une fête virtuelle? Tout est sur la table, disent-ils.

«La question, c’est le quoi. On est déçu que ça n’aura pas l’ampleur que ça aurait dû, mais on veut faire quelque chose», indique M. Leduc.

M. Leduc est ses homologues demandent maintenant l’aide des résidents pour mener à bout l’événement, avec ou sans rassemblement physique.

«On concerte, affirme le maire d’Arrondissement, Pierre Lessard-Blais. La créativité, c’est une des forces d’Hochelaga-Maisonneuve. Je dis: envoyez-nous vos idées, même si elles sont complètement folles. Peut-être que ça va faire qu’on va avoir une Saint-Jean mémorable.»

«C’est ancré dans l’ADN du quartier, la Saint-Jean-Baptiste.» – Pierre Lessard-Blais, maire de l’Arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Début-avril, le premier ministre du Québec, François Legault, a convenu qu’il était «peu probable» que les célébrations habituellement tenues pour la Saint-Jean aient lieu cette année en raison des mesures de distanciation sociale.

Articles similaires