Hochelaga-Maisonneuve
11:15 14 mai 2020 | mise à jour le: 14 mai 2020 à 11:15 temps de lecture: 3 minutes

Des citoyens veulent une rue Ontario entièrement piétonnière

Des citoyens veulent une rue Ontario entièrement piétonnière
Photo: Naomie Gelper/Métro MédiaDes barrières ont été installées sur la rue Ontario pour créer des corridors sanitaires.

Le mouvement pour piétonniser les rues dans le contexte de la pandémie de coronavirus s’étend à Hochelaga-Maisonneuve. Une pétition a a été lancée pour demander l’interdiction de la circulation automobile sur la rue Ontario.

Mis en ligne le 13 mai sur le site Change.org, le document avait déjà obtenu une centaine de signature le lendemain matin.

«Il y aurait plus d’espace pour circuler et on pourrait respecter plus convenablement la distanciation physique de minimum 2 mètres en chaque personne», argue l’instigateur de la pétition, Simon Cruz.

Interrogé sur une initiative de ce type au dernier conseil d’Arrondissement, le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, avait indiqué qu’il était peu probable qu’une rue commerciale comme Ontario se voie entièrement fermée au passage des voitures.

«Est-ce qu’on peut aller sur la rue Ontario? Pas nécessairement. Parce qu’on sait qu’il y a des travaux qui ne sont pas encore terminés et prennent beaucoup de place», avait-il avancé.

Les chantiers non-résidentiels ont repris le 11 mai à Montréal.

L’administration locale a déjà mis sur pied des «corridors sanitaires» sur certaines artères du quartier. Le stationnement est donc limité sur Ontario, entre le boulevard Pie-IX et la rue Moreau.

La rue Hochelaga et certains tronçons des rues Sainte-Catherine et Sherbrooke, notamment, ont aussi accueilli des barrières. Celles-ci doivent permettre un meilleur respect des consignes de la Santé publique.

Analyse des options

La piétonnisation des rues demeure rare à Montréal ce printemps. Certains Arrondissements sont toutefois allés de l’avant avec des projets temporaires.

Le Plateau-Mont-Royal a fermé trois rues résidentielles à la circulation par voiture, alors que Verdun a adapté la promenade Wellington.

Sans interdire le passage de voitures, l’Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie a départagé son territoire en îlots où la circulation locale est encouragée.

«Le Plateau a testé quelque chose d’intéressant, les corridors familiaux et actifs, a affirmé le maire Lessard-Blais à Métro Média. C’est le genre d’initiative auquel on réfléchit à l’Arrondissement.»

«Ça va venir… Si tout va bien, d’ici la fin du mois de mai, on va pouvoir annoncer des mesures qui vont offrir davantage d’espace aux citoyens.» – Pierre Lessard-Blais, maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

L’Arrondissement soutient qu’il analyse actuellement plusieurs options.

– En collaboration avec Naomie Gelper

Articles similaires