Hochelaga-Maisonneuve
09:01 19 mai 2020 | mise à jour le: 19 mai 2020 à 09:01

Une clinique mobile dans Hochelaga mardi et mercredi

Une clinique mobile dans Hochelaga mardi et mercredi
Photo: Josie Desmarais/MétroLes cliniques mobiles de dépistage sont installées dans des autobus de la STM.

La clinique de dépistage mobile poursuit sa tournée de l’Île de Montréal. Elle s’arrêtera mardi et mercredi dans l’un des quartiers les plus touchés de la métropole, Hochelaga-Maisonneuve.

C’est à la piscine Pierre-Lorange, rue Davidson, que s’arrêteront les autorités sanitaires.

Les tests, sans rendez-vous, seront rendus disponibles pour ceux qui éprouvent des symptômes de la COVID-19 et ceux qui ont eu «des contacts étroits avec des personnes ayant reçu un diagnostic positif».

Le CIUSSS de l’Est-de-l’Île, qui gère les opérations de la clinique, demande le port d’une carte d’assurance-maladie ou d’une pièce d’identité.

Jusqu’à maintenant, les équipes de la santé publique dans l’Est ont opéré une unité de dépistage permanente, sur la rue Chauveau, dans Mercier. Une équipe mobile s’est aussi arrêtée dans Mercier-Est cette fin de semaine.

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve s’avère à ce jour l’un des secteurs les plus touchés par le coronavirus. Plus de 250 personnes y ont succombé depuis le début de la crise.

À 185 par 100 000 habitants, le taux de mortalité de MHM dépasse de loin la moyenne métropolitaine – de 111 par 100 000 personnes.

La santé publique affirme étudier la situation dans l’Est de l’Île, où les quartiers de Saint-Michel et Rivière-des-Prairies subissent également d’importants contrecoups.

Articles similaires