Hochelaga-Maisonneuve
15:20 5 août 2020 | mise à jour le: 5 août 2020 à 15:21 temps de lecture: 4 minutes

Camille Lussier : Hochelaga tatouée sur le cœur

Camille Lussier : Hochelaga tatouée sur le cœur
Photo: Camille LussierCamille Lussier, illustratrice et tatoueuse

Pour illustrer sa campagne «J’achète local MHM», l’arrondissement d’Hochelaga-Maisonneuve a fait appel à des artistes… locaux! Camille Lussier en fait partie, Métro lui a posé quelques questions pour mieux la connaitre.

Quelle est ton activité professionnelle?

Je suis travailleuse autonome depuis décembre dernier, en tant que tatoueuse et illustratrice. Mon principal métier est le tatouage, mais je jongle entre le tatou et l’illustration. Pour moi, l’un ne vient pas sans l’autre. Le dessin m’a permis de me lancer en tatou et le tatou me permet de dessiner à tous les jours.

Quel a été ton parcours?

J’ai fait des études d’Arts plastiques au Cégep, en Illustration au collège Salette et un cours de BD avec le bédéiste Jimmy Beaulieu. Je plonge depuis toujours dans le domaine des arts, la moitié de ma famille est artiste donc comme on dit, la pomme ne tombe jamais bien loin de l’arbre!

Cela fait maintenant 9 ans que j’ai touché à ma première machine à tatou. Je souhaitais un métier qui me permette de dessiner tous les jours, de payer mon loyer et d’avoir un contact humain avec les gens.

Comment as-tu été approchée pour la campagne «J’achète local MHM»?

Cette demande de collaboration m’est tombée dessus comme la plus belle des surprises. Cela fait deux ans que je participe à la vente trottoir «La grande fabrique» dans Hochelaga. J’y vends des illustrations et des tee-shirts, pour avoir un contact direct avec les gens et des réactions sur mon travail, car être illustratrice, c’est avant tout un métier très solitaire devant sa table à dessin.

J’y fais toujours de très belles rencontres! Entre autres, une coordonnatrice aux communications, marketing et développement du quartier Hochelaga. Elle avait noté mon nom et un an plus tard, on me propose plusieurs contrats avec le quartier dont celui «J’achète local MHM» qui me rend particulièrement fière.

Comment s’est déroulé ce projet?

On m’a approché pour mon style. On m’a laissé une très grande liberté, ce qui est l’idéal pour se laisser aller et s’identifier au projet. On travaillait en équipe, on se partageait nos idées. Ça faisait changement de dessiner seule, j’étais très bien accompagnée. C’est une équipe qui valorise beaucoup les artistes et qui les met en valeur. C’est le genre de contrat qui m’a donné plus l’impression de jaser entre amis que de travailler.

Est-ce que la promotion de l’achat local te tient à cœur?

Je suis une grande fan de produits locaux. Je trouve primordial d’encourager les artistes de chez nous. Ça fait partie de notre culture et de qui on est. Ça n’a pas de prix. J’essaye moi-même de m’y frayer un chemin et le quartier d’Hochelaga valorise beaucoup l’entraide et la visibilité des commerces et artistes locaux. C’est un quartier excessivement fier des gens qui y circulent et c’est ce qui en fait un exemple à suivre.

À travers quels autres projets pourra-t-on te suivre prochainement?

Au mois d’aout, vous pourrez voir deux de mes illustrations sur les nouvelles oriflammes des rues Ontario, Ste-Catherine et Pie-IX. Sinon, j’essaie d’être la plus présente possible dans les marchés d’art, mais vu la situation du COVID-19 qui empêchera certains rassemblements, nous essayons tous de nous réinventer à notre manière. C’est pourquoi je suis sur le projet d’un éventuel podcast humoristique sur le thème du tatouage.

Camille Lussier en trois questions…

Ta couleur préférée? Jeune, j’aurais dit rouge. J’ai toujours trouvé cette couleur vibrante. Mais aujourd’hui j’avoue que je craque pour le jaune moutarde.

Ton objet préféré? J’irais avec un crayon, c’est ce qui me vient en premier à l’esprit. Et avec du papier préférablement!

Ton endroit favori dans Hochelaga? Définitivement la promenade Ontario. Il y a tout sur cette rue pour vous faire passer une belle journée. On ne s’y sent jamais seul.

Articles similaires