Soutenez

Pique-nique conférence: «La terrible histoire du Laurier Palace»

Les funérailles de 39 des 77 victimes avaient été célébrées à l'église de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge, le 11 janvier 1927. Photo: Gracieuseté, Centre de documentation en histoire du SIM

Une conférence consacrée à la tragédie du Laurier Palace sera présentée le 18 août au square Dézéry.

Organisé par l’Atelier d’histoire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, en collaboration avec la Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve (LTQHM), ce pique-nique historique fait partie d’une série de conférences ayant commencé le 14 juillet et qui est présenté à l’heure du dîner.

Les gens sont donc conviés à apporter leur lunch, et, si possible, leur chaise de camping, afin d’assister à partir de 11h30 à cette conférence de 20 minutes intitulée La terrible histoire du Laurier Palace.

L’incendie du cinéma Laurier Palace survenu le 9 janvier 1927 a coûté la vie à 77 enfants, principalement issus de la classe ouvrière, selon le conférencier Matthieu Mazeau.

C’est sous cet angle que l’étudiant en maîtrise en histoire à l’Université de Montréal souhaite aborder cette tragédie qui a marqué le Québec à l’époque, mais qui semble progressivement sombrer dans l’oubli.

«[Cette tragédie] a marqué les esprits et ç’a provoqué même des changements de lois», explique M. Mazeau.

Mais ce n’est pas du tout quelque chose qui est dans la conscience collective, surtout parce qu’il y a un manque de commémoration.

Matthieu Mazeau, conférencier

Selon lui, la petite plaque qui se retrouvait sur le mur de la petite église du 3215, rue Sainte-Catherine – ancien emplacement du Laurier Palace – n’était pas suffisante pour souligner cette tragédie qui a provoqué la mort de 77 enfants.

Avant la télévision

Matthieu Mazeau mettra donc l’accent sur les origines ouvrières des jeunes victimes de l’incendie afin de faire un portrait de l’enfance de cette époque.

«Ce que je veux mettre de l’avant, c’est comment cette situation a pu avoir eu lieu. Oui, il y a eu des failles de sécurité, mais dans la conférence, je veux voir comment l’enfance ouvrière de cette époque a fait en sorte qu’on pouvait se retrouver dans un cinéma un dimanche après-midi avec des centaines d’enfants sans supervision.»

Le conférencier veut donc parler de ce phénomène et de la popularité des salles de cinéma chez les enfants, à une époque où la télévision n’avait pas encore pénétré les foyers des familles québécoises.

«Évidemment, si ça n’avait pas été un loisir extrêmement populaire, il n’y aurait jamais eu cette tragédie», soutient-il.

Attraction incontournable de cet événement selon le directeur-historien de l’Atelier, Olivier Dufresne tient à préciser que des Mr. Freeze seront offerts par la TQHM aux personnes présentes lors de la conférence.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité d’Hochelaga – Maisonneuve.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.