Soutenez

Charles Hamelin: l’épopée d’un champion

La biographie Charles Hamelin: mission accomplie est disponible dès maintenant en librairie. Photo: Gracieuseté / Mike Ridewood - Canadian Olympic

Avec 6 médailles olympiques, dont 4 d’or, 38 podiums aux Championnats du monde et 142 en Coupe du monde, le palmarès de Charles Hamelin est loin d’être banal. L’athlète de 37 ans est devenu à travers les années une véritable légende du patinage de vitesse courte piste au Canada. Après avoir accroché ses patins en avril dernier, le champion olympique dévoilait hier sa biographie intitulée Charles Hamelin: mission accomplie.

«Ce livre avait un petit côté thérapeutique, si je peux dire. Je l’ai réalisé vers la fin, mais ça m’a fait énormément de bien. Le livre m’a aussi aidé à faire ma transition vers la retraite», confie Charles Hamelin, en entrevue avec Métro.

C’est l’animateur et journaliste sportif Luc Bellemare qui signe l’écriture de ce livre.

«C’est une feel good biographie. C’est-à-dire que ce n’est pas dark. Charles ne l’a pas toujours eu facile, mais il a tellement bûché, il a tellement travaillé, qu’il est devenu l’athlète qu’on connaît. Il avait la passion de son sport et on comprend en lisant le livre pourquoi il est devenu ce champion-là», indique Luc Bellemare.

Ce n’est pas juste du patin, c’est très humain. Il a vraiment de belles choses à raconter.

Luc Bellemare, animateur, journaliste sportif et auteur de la biographie Charles Hamelin: mission accomplie

C’est Charles Hamelin qui a d’abord approché Luc Bellemare pour lui proposer d’écrire la biographie. Ce dernier, qui avait toujours rêvé de se prêter à l’exercice, n’a eu d’autre choix que d’accepter.

«Sur le coup, j’ai eu le vertige parce que ce n’est pas ce que je fais quotidiennement, écrire. J’espérais secrètement que ça arrive un jour, mais que ce soit Charles, il y a comme un coup du destin qui a fait que je ne pouvais pas dire non», confie celui qui travaille au Réseau des sports (RDS) depuis 1997.

  • Luc Bellemare

Vivre sa vie en accéléré

À travers les horaires atypiques et les obligations familiales respectives, les deux hommes ont enchaîné les rencontres durant plusieurs mois. Charles livrait ses états d’âme, pendant que Luc, lui, s’en imprégnait.

«On avait notre quartier général dans un café de Hochelaga. Je pense qu’on est devenus des actionnaires tellement on a bu de cafés lattés là-bas», raconte Luc Bellemare à la blague.

Le processus d’écriture a toutefois atteint son paroxysme le 16 février 2022 alors que Charles a décroché sa quatrième et dernière médaille d’or olympique, à Pékin. Celui qu’on surnomme la «locomotive de Sainte-Julie» a permis à l’équipe canadienne de remporter la palme au relais 5000 m courte piste.

«C’est comme si j’avais vécu toute ma vie en accéléré pour le début du livre, et là pour Pékin, je le vivais en temps réel. En arrivant à Pékin, j’avais toutes les émotions qui ressortaient, c’était tout frais dans ma mémoire. C’est pour ça que j’ai eu autant de fun à Beijing», mentionne l’homme aux six médailles olympiques.

Quelques heures après son moment de gloire, Charles Hamelin composait le numéro de téléphone de Luc Bellemare. 

«Il m’appelait dans son lit, il était brûlé, mais il a été super généreux, il prenait le temps de me raconter. C’était fascinant comme moment. J’ai trouvé ça incroyable», ajoute l’auteur de la biographie.

«Chaque fois qu’il a eu un coup dur dans sa carrière, il a rebondi. Il aurait pu arrêter plus d’une fois et il ne l’a pas fait. Pas parce qu’il s’accrochait, mais parce qu’il avait cette force-là, et cette force venait de son entourage et de sa famille», poursuit Luc Bellemare.

L’apothéose

La brillante carrière de Charles Hamelin s’est conclue en avril 2022, à l’aréna Maurice-Richard à Montréal, dans un scénario digne d’Hollywood. Lors de sa toute dernière compétition internationale, Hamelin a décroché une médaille de bronze devant famille et amis, et a profité de l’occasion pour faire un dernier tour de piste avec sa fille Violette dans les bras.

Le dernier tour de piste de Charles Hamelin, à l’aréna Maurice-Richard, le 10 avril 2022, avec sa fille Violette.
Crédit photo: Gracieuseté / Greg Kolz

«Juste à en parler, j’ai le goût de brailler. C’est comme si le destin s’occupait de tout. Moi je pensais terminer ma carrière à Pékin, mais quand j’ai appris que le dernier Mondial avait lieu à Montréal, dans mon aréna, dans ma ville, avec mes fans, ma famille, je ne pouvais pas faire autrement», raconte-t-il avec des étoiles dans les yeux.

C’était la première et la dernière fois que ma fille m’a vu patiner en compétition.

Charles Hamelin, champion olympique de patinage de vitesse courte piste

L’aréna Maurice-Richard était survolté pour l’occasion. Les amateurs présents redonnaient tout l’amour possible à cet athlète qui aura fait vibrer un pays entier durant plus de 20 ans.

«C’était un moment de pure folie, d’avoir ces émotions-là, en même temps que de patiner et de compétitionner. J’avais jamais eu ce feeling-là de toute ma vie. Ça a été la fin parfaite d’une carrière qui s’est déroulée en un clignement d’yeux», conclut l’athlète canadien masculin ayant récolté le plus de médailles olympiques aux Jeux d’hiver.

La biographie Charles Hamelin: mission accomplie est disponible dès maintenant en librairie.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité d’Hochelaga – Maisonneuve.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.